Psych’amour pour une belle nuit …

Quand des millions de personnes font l’amour chaque jour , chaque jour une infinité d’autres meurt de manque d’amour

Ne  voyez vous pas là une immense contradiction ?

Je sais bien que je radote avec mes mots et mes antiques morceaux psychédéliques

Mais l’amour est ma drogue , la seule et unique dope qui maintient en vie ses adorateurs…

Vieilles comptines coquines ou craignos pour les gosses

Des vraiment glauques …

Jean Petit qui danse : Jean Petit fut, en 1643, l’un des deux chefs de la révolte des croquants du Bas-Rouergue. Cette chanson détaille, pour les enseigner aux petits, les parties de son corps rouées sur la place publique

Alouette : une pauvre alouette se retrouve entièrement plumée (je me souviens avoir pleuré sur elle, à l’école, vrai de vrai …)

Il était un p’tit cordonnier : Une  chansonnette familiale où l’enfant apprend que taper (un peu mais pas trop) sur son épouse après une journée de boulot arrosée d’un bon apéro, c’est normal

Ne pleure pas Jeannette : Jeannette pleure parce que celui qu’elle aime doit être pendu, alors comme on en a marre de ses braillements, ni une ni deux,  on la pend avec lui.

C’est vrai qu’il est primordial de confronter très tôt les gosses à la réalité .

Si vous en connaissez d’autres:mrgreen:

A force de …

A force d’avoir le cul sur une chaise on a les fesses molles

A force d’être debout on a des crampes dans les guibolles

A force de chercher du boulot ou de bouloter on a un ras le bol

A force d’être entouré de la foule, on en décolle, on s’en isole

A force de voir les horribles actualités on peut perdre la boussole

 

Mais à force d’aimer la vie et ceux qui en font partie on garde le contrôle de sa gondole …

Arrêtez de nous pomper l’air!

dscn0669Qu’importe nos étranges couleurs, mutants ou non, nous habitons la terre, partageons sa nourriture, nous nous serrons les branches quand il fait froid, protégeons nos petits des intempéries, réconfortons nos vieux endoloris en leur racontant la nuit d’incroyables histoires de congénères plus que centenaires. Nous nous réveillons toujours heureux sous la lumière, mais de plus en plus désabusés par la pesante atmosphère qui nous empoisonne à petit feu.

Quand mettrez vous dans vos têtes de pioche,  » braves gens », que vous êtes sur une pente savonneuse ?

A Venise, y’avait pas un chat 😿

En 8 jours, je n’en ai pas vu un seul vautré sous le brûlant soleil de la ville😦

Alors qu’au XIIIe siècle, les navires marchands les embarquaient pour protéger les cargaisons des rongeurs, que lors de la peste de 1630, des chats syriens plus combatifs que les chats de gouttière Vénitiens, sont ramenés pour en chasser les rats, qu’ils ont continué à chasser durant des siècles, une récente stérilisation massive les a éliminés de la ville.

Les hommes ont, quand ça les arrange, la mémoire courte, et, les rats sont donc de retour.

Les chats vénitiens ont ils tous disparu ? NON !!!  nos amis nous ont amenés sur la terre ferme, à 10 minutes, au fort de Marghera, déserté par l’armée, et à présent géniale citadelle de la culture alternative , où plus de 200 adorables félins nourris par des bénévoles montent la garde.

Dans ma hâte de les voir, j’ai oublié l’appareil photo mais j’ai trouvé cette vidéo !

Divaguation à Torcello !

Torcello , l’une des îles de la lagune de Venise est à l’origine de la création de la Sérénissime. Première île habitée par des vénètes, apeurés par Attila et sa bande de sauvages qui l’assiègent,  elle se déserte dès le x ème siècle et n’a aujourd’hui qu’une vingtaine d’habitants mais 8 restaurants. Embarqués par 2 amis Vénitiens nous sommes allés la savourer, sans nous y torcher de prosecco, en passant par Burano, pour rentrer en bon état à bon port!

une belle église, même si je ne suis pas fan des églises

une belle église, même si je ne suis pas fan des églises

dscn0615-001

le soleil lui fait une belle paire de jambes

le soleil lui fait une belle paire de jambes

Burano la joyeuse aux maisons colorées

Burano la joyeuse aux maisons colorées

dscn0623

on a même mangé l'assiette en pain

on a même mangé l’assiette en pain

dscn0646

dscn0648

Bellissima Venezia !!!

Revoir Venise et Revivre!

Dès lundi, nous allons rock’n’roller  de ponts en ponts Vénitiens, retrouver quelques vieux amis, qui nous attendront dans des bacari (bars), y terminer de chaudes journées avec des chichetti  (amuse-gueules) entre plusieurs ombre (verres de blanc).

Nos vacances là bas, ont toujours été ponctuées de soirées truculentes avec ses autochtones farfelus. La journée ils filent à vive allure dans la cohue des rues, mais, après leurs frasques nocturnes, posent leurs fesses sur les marches d’un palace, d’un pont, de coins beaux et perdus, fréquentés par les initiés à la sérénité de la Sérénissime. Ils y contemplent les réverbérations des astres sur les canaux, la lagune, boivent, fument, draguent, blaguent, chantent, sous les roucoulements des pigeons, les piaillements des mouettes, les couinements des rats,  les ronronnements des chats à l’écoute des contes de Corto  …

corto-venise1

Nous nous rassasierons les pieds dans l’eau, la tête dans les étoiles, ou le brouillard de la magie de la ville …

J’espère ne pas y croiser un gros moustique,  genre Nosfératu qui y a traîné ses crocs ! Si, si !

A presto, spero:mrgreen:

Belle et triste, je l’aime depuis un bout de vie