Qui embrase trop se retrouve le museau dans ses mégots

Sur son nuage noir les neurones en éventail,

il baille.

Enfumé il attend goulûment,

en clopant,

que ses belles tombent sur ces Docs, pèle-mêle

et lui roulent d’ardentes pelles.

Mais ce soir les nanas en ont marre

de ce Casanova et de son foutu bazar.

Ne sachant plus sur quel saint se reposer

 sur quelle bouche coller des patins

l’allumeur en perd son baragouin 

et se fait incendier 

par celles qu’il veut consumer.

Les Cendrillons lui diront Ciao  

lui piqueront son magot  

laissant moisir son ego dans ses mégots !

 

Mais une reviendra le sortir de son chaos

❣❣❣

Publicités

Qui racontera sa première amourette de pitchounette ou pitchounet ?

J’ai déjà confié la mienne 💙 il y a belle lurette 

https://juliette2410.wordpress.com/2012/08/28/apres-mes-premiers-bisous-la-claque/

Alors si  le cœur vous en dit racontez moi votre premier grain d’amour ❣ je ne l’éparpillerai pas, parole de blogueuse !

Quand le froid attaque à canarder …

Hier, dernière virée en Italie y faire le plein de spaghetti, rigatoni …vini  …avant que reviennent les doux jours

à 2000, le lac est gelé, il fait un tel froid que, pas bêtes, ses canards sauvages ont migré…

Seul un loup solitaire ose affronter ce désert glacé

Pour rentrer nous avons roulé au pas d’escargot  «  Chi va piano, va sano e lontano  » disent plein de bon sens les italiens, bons vivants 😊

la chassattitude

Après le froid , voici à nouveau la tiédeur 😎 et les moutons des voisins, confinés dans leur bergerie, ont à nouveau droit à la liberté de brouter quelques heures sous le beau soleil …ce, pendant  que leurs maîtres s’amusent à tirer chamois et autres proies de choix.

 

Puis les bêtes, ivres de soleil, retourneront s’entasser dans leur dortoir tandis que leurs maîtres se feront des apéros en se racontant leurs bravoures de chasseurs sans peur ni reproche, avant de tomber, ivres de coups de feu, dans un sommeil de plomb.

🎶Les Sales Majestés

Macron ou un autre systémeux c’est du pareil au même,

ils sont tous du même acabit  !

et je ne peux plus voir en peinture

ces menteurs, ces étouffeurs de vies

ces sans figures,

qui empêchent les peuples de respirer

ne pensent qu’à profiter du travail d’autrui

pour se gaver royalement …

Et, c’est tout pour aujourd’hui, mais ça suffit ,

 Bonne nuit 😉

Rêvons à des jours meilleurs.

Qui sait avec un nouveau Gandhi ?