La fleur aux cent fleurettes

Posée dans sa soucoupe de Mont d’or, elle ne paye pas de mine. Haute comme trois minuscules pommes, elle parait insignifiante,  passe inaperçue et pourtant quand on s’approche, qu’on la regarde de très près on s’aperçoit qu’elle est une petite merveille raffinée de précision,  comme beaucoup d’autres chefs d’œuvres de la nature ! je ne connais même pas son petit nom , j’ai perdu son étiquette.

Recette pouet-pouet à l’eau de rose !

 Pour ne pas trainer la savate, ne pas finir rabougris, desséchés, fanés, ou pire déracinés par la canicule arrosons la plante de nos pieds !

DSCN04101Une bonne trempette dans de l’eau froide au préalable additionnée, comble du luxe, d’un bol de pétales de roses fanées, ramassées où le vent les laisse tomber les réjouira.  Après ce bain de jouvence, non seulement nos petons pètent la forme mais ils fleurent bons!

Et, les quelques désagréments occasionnés à notre entourage par leurs précédentes odeurs crues de fromages fermentés nous sont aussi pardonnés  ;)

Au clair de la fantastique lune

DSCN04182Elle est arrivée très tôt hier soir, bien avant le crépuscule, profiter de la chaude soirée de ce dernier jour de juin, a ri  de plaisir avec l’oiseau de son cœur, pâmé devant ses rondeurs, a batifolé toute la nuit avec lui et dans un dernier sourire est partie se coucher sous ses draps… A presto luna mia …ci vediamo fine luglio amore mio …lui a t-il chanté à l’aube🌛

Ma tactique de chasseuse de papillons

Ce minuscule mignon noir et blanc papillon est le tout premier de ma carrière de photographe en herbe que j’ai  immortalisé.  Tous les autres se sont toujours enfuis soit à ma vue, soit à mon odeur, ou bien devant les deux :/ 

Avant hier, affamée de saisir en images ces fleurs volantes, j’ai sautillé accroupie à travers les buissons, à l’affut d’une proie à épingler, quand soudain je l’ai aperçue, perchée sous mon nez. D’un clic je l’ai enfermée dans l’appareil et libérée plus tard sur mon ordinateur !  voici l’exploit ^^’

Malheureusement il y a de moins en moins de papillons  ainsi que de fleurs de prairies…mais j’ai chopé dans mon filet ce charmant vieux petit film muet pour conclure sur une note optimiste (vous pouvez couper le son).

A la conquête de l’au-dessous

Si brulant est le soleil en cette fin des années 2000 , si accablante la chaleur que l’humanité renonçant à conquérir un torride au-delà a muté en fruits de la mer, tous décimés par sa voracité,  afin de prendre un grand bol de mer frais et de ne pas finir sardine grillée.

resident_fish_1398328120 Chacun prend l’apparence de sa compétence ou tout au moins de sa chance ou malchance. Les stars poissons humains essayent de faire plonger, comme auparavant, ceux qui faute de bonnes étoiles n’ont pas gravi assez d’échelons pour sortir la tête de l’eau. Heureusement de fortes pinces rebelles mettent à coups de  » Gaffe si t’en pince pas pour ma gueule, je pincerai la tienne »  un clouant bec à leurs tentatives de recommencer sous flotte les vilénies qu’ils ont commises sur terre ferme !

Et arrive la solide ère solidaire « Entente pacifique » qui durera, plus longtemps que la vie d’un radeau ou d’un rat d’eau, une aire de repos bénéfique pour les nouveaux résidents de l’eau dessous, une belle espèce d’humains poissons, pas encore avariée :mrgreen:

A savoir si les soulots résistent sous l’eau  :?:

Histoire qui ne tient pas la route !

Il part en vacances, décidé à se payer du bon temps lorsqu’une belle nationale pourvue d’un panneau attrayant « Direction des vacances du tonnerre » surgit à sa droite, telle une illusion due à la chaleur monstre. Elle est bien réelle, il la prend, quitte à se perdre, mais elle vaut mieux que de se coltiner des embouteillages. Étrange affaire que cette ligne droite déserte qui n’en finit plus d’être droite et déserte, d’être égale  ainsi que ses bas cotés.

lines-lines-linesDérouté,  il s’arrête au bout d’un moment, mais la route, elle, continue d’avancer tandis que les nuages eux sont pétrifiés. Il la taille alors à plein pot ! son engin semble avoir des ailes, et la route file, file, file pour décoller. Elle l’emporte vers ces nuages immobiles, puis au delà …

Est ce la route de la totale évasion, la route vers des vacances extraordinaires ? oui, il rencontrera à son bout d’autres touristes, comme lui, pris dans son surprenant  engrenage. Un véritable paradis céleste, réservé à ceux qui n’hésitent pas à sortir des sentiers battus, les attend …

Une fois leur séjour idyllique d’une semaine terminé, ils seront reconduits à leurs points de départ. La route disparaitra, ils oublieront son existence, croyant avoir fait un magnifique rêve, inoubliable lui.

Ils n’auront pas fait fausse route …

Quand Bashung doucement me spleen♪

Je vis consciemment  à contre temps

Dans ce monde où tout fout le camp

Et tout au fond de moi je m’en fiche

Mon cœur est passionnément  riche

De notre amour, de mes amours d’égoïste

Mais quand ils me lâcheront je quitterai la piste

Aux étoiles du firmament j’irai tous vous retrouver

Toi , elles, eux,  que j’ai aimé, que j’aime et qui m’aimez

Mes p’tits héros,  mes p’tits bibis de toute ma longue vie

Le Boogie Woogie du hot dog!

Je cours pas après le boulot mais là j’en ai trouvé un au poil ! je vends du hot dog dans un quartier tranquille avec un fixe, alors moins j’ai de clients plus je suis content. Mais je m’ennuie tellement que je me goinfre de ces saletés à m’en péter le ventre. Je badigeonne deux, trois mollasses saucisses, à moitié chimiques, de ketchup, je les enfile dans un morceau de pain industriel aussi mollasson qu’elles, j’y rajoute du chou blanc sous vide, si pâteux que j’ai du mal à le décoller de mon palais ou des frites en boite,  bien grasses et écrasées, qui se fourrent dans mes dents creuses ! ce casse dalle, au moins quatre fois par jour, arrosé de quelques bières, par dessus le marché …c’est un four cette boite à saucisses!

hot-dog-615Mais vla que le boss  venu faire un contrôle m’a trouvé complètement cuit en train de danser sur le trottoir, entouré de badauds,  des sous plein ma casquette, les saucisses bouillies foutues, et m’a viré nom d’un chien ! y parait que j’ai bouffé la recette  … J’m’en tape, j’ai trouvé ma voie  » danseur de boogie » …