Secret dégout

Un jour ou plutôt une nuit d’enfer, une ville s’est coupée du monde, sa population s’est arrêtée sans crier « gare ! »de communiquer avec l’extérieur, cette ville dans laquelle jamais plus personne n’est allé poser ni un pied aventurier ni fourrer un œil curieux a gardé son secret…

Tout a commencé par des disparitions inexpliquées de touristes, de livreurs de victuailles qui n’ont plus jamais donné aucun signe de vie laissant qui plus est trainer inexplicablement devant des plaques d’égouts leurs lunettes, appareils photos, sacs à dos, valises, chariots …

Par centaines, curieux,  journalistes, enquêteurs  ont afflué dans la cité,  mais aucun d’entre eux n’en est jamais revenu.

Pourtant la terrible photo, d’un anonyme, parvenue au journal local  fit à l’époque la une des quotidiens …

J'ai peur ...

Mais, la vérité sur l’affaire des monstres des égouts ne sera jamais révélée au grand public…Ceux qui mènent le monde ont gardé le secret dégout enfoui au fond du tiroir d’un vieux secrétaire enseveli sous d’ épaisses couches de poussière et de toiles d’araignées d’un grenier oublié

Resterons nous toujours à coté de la plaque ?

L’envol

Une ombre gigantesque lui fait lever les yeux, éberlué, il voit un nuage interminable d’hommes traverser le ciel, monter toujours plus haut dans un silence total … l’immense marée humaine déferle dans les airs, le temps semble s’être arrêté !  

Paralysé de stupéfaction, il contemple l’apparition … soudain une voix retentit :  » Viens avec nous« , un petit sachet tombe à ses pieds .  Il l’ouvre … y découvre une pilule … hésite quelques secondes …intrigué, mais l’absorbe, curieux de savoir ce qui va se passer … et s’envole …    » Mesdames et Messieurs, vous venez d’expérimenter avec succès la pilule capable de réaliser le fantasme le plus fou de l’être humain : voler de ses propres ailes »

Mais, s’agissant d’un produit illicite, vous êtes tous en état d’arrestation pour usage de stupéfiant, et expédiés sur une planète de rééducation où votre envie d’évasion sera totalement éradiquée !!

Papillonnage 🦋

Ses ailes l’ont porté d’un infini si lointain, pour emporter dans son royaume la fleur de son rêve d’amour récurrent, qu’elles sont brisées de fatigue.

Frank Frazetta

frank_frazettaEt voilà qu’un indécrottable possessif, arrache de ses tendres griffes celle qu’il aurait butinée avec passion. Elle aussi attendait en songe un compagnon, qui la déracine…lui fasse enfin connaitre l’amour, sans jalousies idiotes, avec des liens libres comme l’air.

Il n’est jamais trop tard pour papillonner les bleus secrets de l’amour ❣

Ma panthère noire

Antoine Helberg

images

Elle est belle comme la nuit,

sa peau d’ébène resplendit.

Ma déesse prend des bains quotidiens au lait d’ânesse,

mais sa lubie coute la peau des fesses.

Je travaille comme un dingue pour son caprice,

je remplis des centaines de bouteilles.

Mais qu’importe son amour mérite ce sacrifice,

et caresser son corps satiné est une pure merveille.

le pet de travers de Dracula

Dracula le cœur aussi dur qu’une vieille carne pour ses maitresses, lassé par ces coups faciles, ces cous qui n’offrent aucune résistance, envoie péter celles qui ce soir là font la queue pour une succion. Leur tournant un dos dédaigneux il les brade à un subalterne trépignant d’impatience devant cette offre alléchante.

Fisher-les-maitresses-de-dracula-

Dracula a en effet eu un coup de foudre, lors d’un festin de rouges, pour Werewolf. Mordu pour lui, il l’espère cette nuit là de toute son âme. Les lamentations de ses ex l’exaspèrent tant qu’il leur ordonne de se taire sous peine d’être suçotées par sa chauve souris chauve souris deguisementgéante « Santiague« , laquelle louche déjà sur ces friandises. Arrive loup garou que la souris volante laisse en quelques secondes aussi sec qu’un saucisson.

Dracula, sera abandonné par ses maitresses sans pitié qui l’enverront, sanglotant, dormir ailleurs,  seul. 

Pour se donner du cœur au ventre il sirotera quelques Bloody Marys 😋

Voulez vous faire le grand saut dans l’espace 🚀

Avis aux amateurs :  L’Agence spatiale européenne (ESA) va recruter des astronautes à partir du 31 mars 2021;

Votre rêve de partir dans les étoiles peut devenir réalité. Les recrues seront aux côtés des astronautes au service de l’ESA. L’annonce s’adresse à tous sans distinction de sexe, ni d’âge, ainsi qu’à ceux ayant un handicap physique. Vous pourrez devenir un parastronaute . Les candidatures seront ouvertes sur le site de l’ESA Career du 28 mai 2021 jusqu’en octobre 2022. L’agence spatiale donnera des détails dans sa conférence de presse mardi 16 février.

Et qui sait peut être vous envolerez vous un jour pour Mars dont la première photo vient aujourd’hui de parvenir à la terre !

https://www.francebleu.fr/infos/international/espace-premiere-image-de-mars-par-la-sonde-espoir-des-emirats-1613302418

Y retrouver David Bowie et faire enfin connaissance avec les Martiens …

En passant

Cauchemar en rouge  » Fredric Brown »

extrait de son recueil de nouvelles  » Fantômes et Farfafouilles » (1961) et Bonne soirée sans cauchemars 😉

Il s’éveilla sans savoir ce qui l’avait éveillé quand une deuxième secousse, venant une minute après la première, vint secouer légèrement son lit et faire tintinnabuler divers petits objets sur la commode. Il resta allongé, attendant une troisième secousse qui ne vint pas.
Il n’en comprit pas moins qu’il était désormais bien éveillé et qu’il lui serait sans doute impossible de se rendormir. Il regarda le cadran lumineux de sa montre-bracelet et constata qu’il était tout juste trois heures, le plein milieu de la nuit. Il sortit du lit et s’approcha, en pyjama, de la fenêtre. La fenêtre était ouverte et laissait entrer une brise fraîche; les petites lumières scintillaient dans le ciel noir et il entendait tous les bruits de la nuit. Quelque part, des cloches. Pourquoi faire sonner des cloches à une heure pareille? Les légères secousses de chez lui avaient-elles correspondu à des tremblements de terre préjudiciables ailleurs, dans le voisinage? Ou un vrai tremblement de terre était-il imminent et les cloches constituaient-elles un avertissement appelant les habitants à quitter leurs maisons et à sortir en plein air pour survivre?

Et soudain, mû non par la peur mais par un étrange besoin qu’il n’avait absolument pas envie d’analyser, il éprouva le besoin d’être là dehors et non ici dedans. Il fallait qu’il court, il le fallait.

Lire la suite

En passant

la Peste écarlate de Jack London 📖 en entier

Pour qui a envie de lire ce très court roman d’anticipation de 1912 qui se déroule en 2073, dans lequel un vieux monsieur raconte une pandémie et son après à ses petits enfants …

https://fr.wikisource.org/wiki/La_Peste_%C3%A9carlate,_trad._Postif_et_Gruyer,_1924/Texte_entier

un petit extrait :  Vous êtes des sauvages, de vrais sauvages. La mode vient déjà de porter des parures de dents humaines. La prochaine génération se percera le nez et les oreilles, et se parera d’os d’animaux et de coquillages. La race humaine est condamnée à s’enfoncer de plus en plus dans la nuit primitive, avant de reprendre un jour sa réascension sanglante vers la civilisation. Le sol, aujourd’hui, est trop vaste pour les quelques hommes qui y survivent. Mais ces hommes croîtront et multiplieront et, dans quelques générations, ils trouveront la terre trop étroite et commenceront à s’entretuer. Cela, c’est fatal. Alors ils porteront à la taille les scalps de leurs ennemis, comme toi, Edwin, qui es le plus gentil de mes petits-enfants, tu commences déjà à porter sur l’oreille cette horrible queue de cochon.

Crois-moi, mon petit, jette-la, jette-la au loin !

Fées d’hiver ⭐⭐⭐

Tiago Hoisel

On a retrouvé dans le grandiose livre de l’épopée de l’univers ce fait divers raconté par Loen, qu’il a écrit avoir vécu enfant.

Une nuit d’hiver printanier, des milliards d’étoiles ont lancé dans le ciel de scintillants appels à tous les enfants du monde. Hypnotisé, j’ai  suivi en toute confiance ma bonne étoile, et elle m’a emporté loin, loin, immensément loin, dans l’infini spatial, moi, mais aussi d’autres milliards d’enfants croisés tout au long de cet inoubliable voyage.

Suivis à la loupe par nos extraordinaires étoiles pétillantes de tendresse, nous avons été sauvés in extremis d’une fin imminente, ai je appris beaucoup plus tard … car notre planète terre commençait à pourrir comme une orange trop pressée sous un soleil devenu beaucoup trop ardent.

Et nous, les rejetons d’une humanité en péril de mort, protégés par des anges, avons navigué dans l’univers jusqu’à trouver de nouvelles planètes vierges et hospitalières baptisées « Stelle d’amore »

Fellinien 😺

C‘est une étrange journée, je ne suis plus celui que j’étais.
Tout sonne faux ici, cette ville avec ses tours vertigineuses, sa saleté, sa cacophonie, ses puanteurs me donne un haut le cœur…les passants me dévisagent du coin de l’œil.
J’essaye de m’isoler dans un bar, mais pas moyen d’avoir la paix ni d’être serein.
Des curieux me reluquent comme un animal de foire. Je souffle, je crache, je me hérisse.
Une furieux désir d’aller me rouler dans l’herbe m’envahit.
Mes vêtements m’encombrent. Ah! que j’aimerais les enlever, courir, libre comme un chat sauvage, et pourquoi pas ?
Eux ne se posent pas de questions, vivent au jour le jour, au petit bonheur la chance…
Mais ! mon reflet dans une vitrine est un minou …c’est fantastique !
mon souhait s’est réalisé …
Miaou!  Miaou!  je file au vert et au chaud …
j’y serai au poil 😸
J’y rencontrerai enfin ma Duchesse, je lui ronronnerai des mots doux, des mots chaleureux ❣❣❣