elle ne voulait pas grandir …

 

Elle a toujours habité un univers fabuleux que pour tous les jouets ou tous les bijoux du monde elle n’aurait jamais quitté. Son imaginaire lui suffit pour être, il l’a toujours transportée au delà d’un réel pas fait pour elle .

Elle ne voulait pas avoir les pieds enracinés sur terre 

Elle a grandi quand même, mais au milieu d’une nature qui l’a adoptée, choyée de son grand cœur. Tous ses habitants l’aiment, même les diablotins se la disputent …


Elle a aussi conquis les enfants du village dont les nôtres …Ils nous ont conté de si incroyables histoires que nous sommes allés voir l’enchanteresse …aujourd’hui, petits et grands enfants sont enchantés d’habiter avec elle la forêt enchantée …

Publicités

👻Il n’y a plus péril en la demeure !

Enfin seuls et tranquilles sœurs et frères! A nous la liberté de divaguer en paix dans nos demeures délivrées d’ectoplasmes débiles

Ils ont débarrassé de leurs présences nos planchers qu’ils piétinaient depuis trop longtemps. Ils se sont évanouis dans la nature. Espérons qu’ils ne réapparaîtront plus. Leurs esprits si peu spirituels m’effrayaient, leurs visions m’étaient de jour en jour de plus en plus insupportables !

Ils nous hantaient tant et tant ces boulets humains qu’aucun de nous ne fermait plus l’œil de la journée …

Mais chut! je ne voudrais pas en les invoquant réanimer ces apparences d’un autre monde!

fantome 2

Nous allons désormais vivre en toute sérénité, sans la peur constante d’être à nouveau enchaînés…

alors que notre joie demeure  !

Terrassée par stress

A son réveil, elle étouffe. Elle tente de repousser des deux mains la faramineuse couette noire , qui l’enveloppe des pieds à la tète, mais sans succès . Elle se lève d’un bond éberluée par cette  intrusion , si douce et chaude, allongée sur son intimité  … Elle s’emmêle les pieds dans ce corps étranger enroulé autour du sien dont elle n’arrive pas à se dépêtrer,  et  tombe …une détresse immense la saisit mais elle se relève !

Le psyché au pied du lit lui révèle alors que l’intruse fait partie intégrante d’elle .

Elle se souvient soudain avoir eu la veille une formidable poussée d’ idées noires qu’elle a tenté de noyer dans un trop plein d’alcool …

Elle les a trop arrosées !

Elles ont démesurément grandi  !

Déstressée elle se fera deux longues tresses qu’elle taillera au sécateur et baignera dans de l’eau rose  …de vie …

Quand Dracula ne peut plus rien se mettre sous la dent

Dracula tente pour la énième fois de planter ses canines émoussées et de surplus cariées dans la gorge d’une vierge mais outre sa soif de sanguinaire refoulé,  il craint de perdre sa réputation qui se gâte à la même allure que sa dentition. Et l’infortuné se casse encore les dents sur un beau cou. Terminés pour lui les bons coups.

 

Sa victime d’un bond se lève et le chasse.

Il dégote au fin fond des Carpates, un dentiste aussi éméché que l’est sa roulette russe.

Tous deux pètent les plombs lui ratiboisant ses derniers chicots .

Furibond il rejoint son château dans lequel une vamp débauchée a organisé à son insu un festin de tous les diables.

La faune Transylvanienne, ivre morte des bouteilles de rouge pillées dans son caveau, à la vue de l’édenté  rit à s’en décrocher les mâchoires, mais, compatissante lui offre en lot de consolation une plâtrée de boudins noirs .

il n’en fait qu’à sa tête !

En face de ma fenêtre y’a un mec qui perd souvent sa tête!

Tous le prennent pour un type pas vraiment net

alors que tout simplement il se déconnecte

de sa vie qui ne lui fait plus un brin de causette

en retirant les bandelettes qui l’émiettent.

Il ne ferait pas de mal, même à une mouche à bouc.

Il a seulement besoin de temps en temps de changer de look

Mais la société fait la fine bouche devant ce  bachibouzouk

Elle croit, à tort et à travers ,qu’il se la pète

alors qu’il est un esthète …

vol de nuit

Ses ailes l’ont porté d’un infini si incommensurable, pour emporter avec lui la fleur de son rêve récurrent, qu’elles sont toutes endolories. Et voilà qu’un terrien malappris, un soi disant Tarzan, arrache de ses tendres griffes celle qu’il aurait butinée avec passion. Elle aussi attendait depuis toujours en songe son lépidoptère, qui l’aurait enfin déracinée de sa routine …lui aurait fait connaitre le véritable amour, sans jalousie inopportune, puis l’aurait relâchée libre comme l’air , pétales au vent …

Il n’est jamais trop tard pour papillonner les beaux secrets de la vie ❣

Quand les Martiens ressemblent étrangement aux Terriens !

Mars aux Martiens  de Fredric Brown 

Daptine , Adaptine à l’heure de sa découverte est le fin mot de l’histoire. Elle nous a permis de nous adapter.
Ils nous l’ont expliqué à l’âge de dix ans, à notre arrivée sur Mars.
Les enfants, vous êtes chez vous  a dit le directeur sous le dôme de verre spécialement construit pour nous. Puis il nous a exposé la situation. Il portait une combinaison spatiale chauffée avec un casque étanche ; la température du dôme convenable pour nous, était trop glaciale pour lui. Sa voix nous parvenait par radio de l’intérieur de son casque.
Les enfants, vous passerez  sur Mars le restant de votre vie. Vous êtes les premiers Martiens. Vous avez vécu cinq ans sur Terre, cinq ans dans l’espace, vous en passerez dix sous ce dôme. Avant la fin de cette durée, vous serez autorisés à passer progressivement des périodes plus longues à l’extérieur.

Lire la suite

un signe de vie …

Que fait cette étoile, figée sur ses pointes, dans cette grotte perdue au fin fond de l’océan inconnu de cette planète méconnue ? émerveillé par cette inexplicable vision de rêve, d’une autre époque, d’un autre monde, un cosmonaute du futur recueille à son bord la ballerine plongée dans une profonde léthargie. Réveillée, elle prononcera quelques mots dans une langue oubliée du commun des mortels, dansera quelques inoubliables minutes, puis retombera dans son sommeil …