à la pèche à la baleine…

37ko

À la pêche à la baleine, à la pêche à la baleine,
disait le père d’une voix courroucée à son fils Prosper sous les voiles allongé,
à la pêche à la baleine, à la pêche à la baleine
tu ne veux pas aller, et pourquoi donc ? 

Et pourquoi donc que j’irais pêcher une bête qui ne m’a rien fait, papa,
va, va la pêcher toi-même puisque ça te plaît,
j’aime mieux rester à la maison avec ma pauvre mère et le cousin Gaston.
Alors dans sa baleinière le père tout seul s’en est allé sur la mer démontée…

Voilà le père sur la mer,
voilà le fils à la maison, voilà la baleine en colère,
et voilà le cousin Gaston qui renverse la soupière,
la soupière au bouillon.

La mer était mauvaise, la soupe était bonne.
Et voilà sur sa chaise Prosper qui se désole :
à la pêche à la baleine, je ne suis pas allé,
et pourquoi donc que j’y ai pas été?
peut-être qu’on l’aurait attrapée, alors j’aurais pu en manger.

Mais voilà la porte qui s’ouvre, et ruisselant d’eau
le père apparaît hors d’haleine,
tenant la baleine sur son dos, il jette l’animal sur la table,

une belle baleine aux yeux bleus, une bête comme on en voit peu,
et dit d’une voix lamentable :
dépêchez-vous de la dépecer, j’ai faim, j’ai soif, je veux manger.

Mais voilà Prosper qui se lève,
regardant son père dans le blanc des yeux,
dans le blanc des yeux bleus de son père,
bleus comme ceux de la baleine aux yeux bleus :
et pourquoi donc je dépècerais une pauvre bête qui m’a rien fait ?
tant pis, j’abandonne ma part.

Puis il jette le couteau par terre,
mais la baleine s’en empare, et se précipitant sur le père
elle le transperce de père en part.

Ah, ah, dit le cousin Gaston, ça me rappelle la chasse,la chasse aux papillons.
Et voilà, voilà Prosper qui prépare les faire-part,
la mère qui prend le deuil de son pauvre mari,
et la baleine, la larme à l’œil contemplant le foyer détruit.

Soudain elle s’écrie :
et pourquoi donc j’ai tué ce pauvre imbécile,
maintenant les autres vont me pourchasser en moto-godille,
et puis ils vont exterminer toute ma petite famille.
Alors éclatant d’un rire inquiétant,
elle se dirige vers la porte et dit à la veuve en passant :
madame, si quelqu’un vient me demander,
soyez aimable et répondez: la baleine est sortie, asseyez-vous, attendez la,
dans une quinzaine d’années, sans doute elle reviendra…

Jacques Prévert

Publicités

nouvelle du jour 😏

De Fredric Brown : Blood extrait de  Honeymoon in Hell (1950)

Dans leur machine à explorer le temps, Vron et Dreena, seuls survivants de la race des vampires, fuient vers l’avenir, pour ne pas mourir. Se tenant par la main ils se réconfortent pour essayer d’oublier leur peur mais aussi leur faim.

Au 22 ieme siècle l’humanité découvrit que les vampires existaient vraiment. Elle les massacra tous, sauf ce couple qui ayant conçu à temps son engin pour voyager dans le temps se sauva in extremis.

Ils fuient donc vers un avenir le plus lointain possible dans lequel le mot vampire serait oublié, un avenir dans lequel ils pourraient reconstituer leur espèce et vivre à nouveau en paix, à nouveau cachés parmi les hommes.

J’ai atrocement faim Vron. Moi aussi Dreena chérie, nous allons encore nous arrêter. Lire la suite

elle ne voulait pas grandir …

 

Elle a toujours habité un univers fabuleux que pour tous les jouets ou tous les bijoux du monde elle n’aurait jamais quitté. Son imaginaire lui suffit pour être, il l’a toujours transportée au delà d’un réel pas fait pour elle .

Elle ne voulait pas avoir les pieds enracinés sur terre 

Elle a grandi quand même, mais au milieu d’une nature qui l’a adoptée, choyée de son grand cœur. Tous ses habitants l’aiment, même les diablotins se la disputent …


Elle a aussi conquis les enfants du village dont les nôtres …Ils nous ont conté de si incroyables histoires que nous sommes allés voir l’enchanteresse …aujourd’hui, petits et grands enfants sont enchantés d’habiter avec elle la forêt enchantée …

👻Il n’y a plus péril en la demeure !

Enfin seuls et tranquilles sœurs et frères! A nous la liberté de divaguer en paix dans nos demeures délivrées d’ectoplasmes débiles

Ils ont débarrassé de leurs présences nos planchers qu’ils piétinaient depuis trop longtemps. Ils se sont évanouis dans la nature. Espérons qu’ils ne réapparaîtront plus. Leurs esprits si peu spirituels m’effrayaient, leurs visions m’étaient de jour en jour de plus en plus insupportables !

Ils nous hantaient tant et tant ces boulets humains qu’aucun de nous ne fermait plus l’œil de la journée …

Mais chut! je ne voudrais pas en les invoquant réanimer ces apparences d’un autre monde!

fantome 2

Nous allons désormais vivre en toute sérénité, sans la peur constante d’être à nouveau enchaînés…

alors que notre joie demeure  !

Terrassée par stress

A son réveil, elle étouffe. Elle tente de repousser des deux mains la faramineuse couette noire , qui l’enveloppe des pieds à la tète, mais sans succès . Elle se lève d’un bond éberluée par cette  intrusion , si douce et chaude, allongée sur son intimité  … Elle s’emmêle les pieds dans ce corps étranger enroulé autour du sien dont elle n’arrive pas à se dépêtrer,  et  tombe …une détresse immense la saisit mais elle se relève !

Le psyché au pied du lit lui révèle alors que l’intruse fait partie intégrante d’elle .

Elle se souvient soudain avoir eu la veille une formidable poussée d’ idées noires qu’elle a tenté de noyer dans un trop plein d’alcool …

Elle les a trop arrosées !

Elles ont démesurément grandi  !

Déstressée elle se fera deux longues tresses qu’elle taillera au sécateur et baignera dans de l’eau rose  …de vie …

Quand Dracula ne peut plus rien se mettre sous la dent

Dracula tente pour la énième fois de planter ses canines émoussées et de surplus cariées dans la gorge d’une vierge mais outre sa soif de sanguinaire refoulé,  il craint de perdre sa réputation qui se gâte à la même allure que sa dentition. Et l’infortuné se casse encore les dents sur un beau cou. Terminés pour lui les bons coups.

 

Sa victime d’un bond se lève et le chasse.

Il dégote au fin fond des Carpates, un dentiste aussi éméché que l’est sa roulette russe.

Tous deux pètent les plombs lui ratiboisant ses derniers chicots .

Furibond il rejoint son château dans lequel une vamp débauchée a organisé à son insu un festin de tous les diables.

La faune Transylvanienne, ivre morte des bouteilles de rouge pillées dans son caveau, à la vue de l’édenté  rit à s’en décrocher les mâchoires, mais, compatissante lui offre en lot de consolation une plâtrée de boudins noirs .

il n’en fait qu’à sa tête !

En face de ma fenêtre y’a un mec qui perd souvent sa tête!

Tous le prennent pour un type pas vraiment net

alors que tout simplement il se déconnecte

de sa vie qui ne lui fait plus un brin de causette

en retirant les bandelettes qui l’émiettent.

Il ne ferait pas de mal, même à une mouche à bouc.

Il a seulement besoin de temps en temps de changer de look

Mais la société fait la fine bouche devant ce  bachibouzouk

Elle croit, à tort et à travers ,qu’il se la pète

alors qu’il est un esthète …

vol de nuit

Ses ailes l’ont porté d’un infini si incommensurable, pour emporter avec lui la fleur de son rêve récurrent, qu’elles sont toutes endolories. Et voilà qu’un terrien malappris, un soi disant Tarzan, arrache de ses tendres griffes celle qu’il aurait butinée avec passion. Elle aussi attendait depuis toujours en songe son lépidoptère, qui l’aurait enfin déracinée de sa routine …lui aurait fait connaitre le véritable amour, sans jalousie inopportune, puis l’aurait relâchée libre comme l’air , pétales au vent …

Il n’est jamais trop tard pour papillonner les beaux secrets de la vie ❣