mon orchidée , ô yeah 🤩

C’est la première fois de ma vie que j’ai réussi. à force de la négliger comme on me l’a toujours conseillé, à faire refleurir une orchidée et je n’en suis pas peu fière, elle est si jolie !

Mais son nom qui vient d’Orchis, mot latin dérivé du grec ancien ὄρχις / órkhis, « testicule », du à la forme de ses tubercules souterrains est bien moins poétique que sa délicate beauté …

Comme quoi la beauté est souvent souillée 🤨 par des couillons 🤔

un pipi de chat 😺

Presque 4 ans que Mr Chat, ex-vagabond par obligation, nous a adoptés ainsi que certaines de nos habitudes: dormir au lit, manger dans une assiette, s’asseoir sur une chaise … il rechigne seulement à accepter celle de faire ses besoins dans un endroit approprié et se voit donc contraint, car il est très propre et respectueux, d’aller les évacuer dehors par le moyen du bord, l’échelle, par tous les temps, qu’il pleuve, qu’il gèle, ou qu’il neige.

Et, il reprend alors souvent goût, pour 2 voir 3 jours, à sa vie de chat errant …

Jusqu’à ce que le ventre creux, la fourrure trempée, quelquefois blessé et en manque de câlins Minou rentre au bercail !

Vidéo

la loi c’est la loi 🎥

La loi, c’est la loi (La legge è legge ) est un film franco-italien de Christian jaque de 1958, avec Fernandel et Toto.

 Ferdinand Pastorelli, douanier français, fait respecter la loi dans le village franco-Italien d’Assola tandis que son ami d’enfance,  Giuseppe La Paglia, contrebandier italien ne fait que l’enfreindre .Mais Giuseppe découvre que la cuisine où est né Ferdinand est en Italie et le fait savoir, ce qui met le douanier hors la loi, considéré comme déserteur, apatride, mais aussi bigame …

Vidéo

Aachoo !!!

Le dernier Banksky, humoristique, à Bristol,  » une femme non masquée éternue tellement fort qu’elle en fait tomber sa canne, son sac et crache même dans un formidable jet de postillons son dentier 😮 »

En juillet dernier dans un wagon du métro Londonien il avait peint des rats qui se fichaient des règles sanitaires. L’un éternuait sur une vitre, un autre se suspendait à une barre en tenant un flacon de gel hydroalcoolique, tandis qu’un troisième faisait du parachute avec un masque.

Banksy "If you don't mask - you don't get." - YouTube

Encore de l’humour, mais ces rats, effacés par les agents de nettoyage, étaient là pour inciter les usagers du métro à se masquer.

Aachoo !! est aussi inspiré par cette pensée altruiste.

Image

attaquée par un oursin 😮

Les petites bêtes ne mangent pas les grosses dit on aux gosses quand ils ont peur d’une bestiole… et bien l’un de ces petits oursins, en état de légitime défense ( pauvre bébête ) devant mes ciseaux a bien failli me crever un œil quand je l’ai ciselé : l’une de ses minuscules épines a sauté à l’intérieur de ma paupière inférieure …heureusement que mon mari a réussi à l’enlever … c’est la première et dernière fois que j’en ouvre, surtout que je n’en suis pas mordue …

Vidéo

Pour les oies encore sauvages et celles emprisonnées

Un rock sans paroles qui célèbre la liberté …

Et des pensées pour celles qui  tous les soirs retournent dans leurs cages, comme mes voisines.

et  un vieux dessin animé, traduit en français, de la série des Silly Symphonies, réalisé par Burt Gillett, sorti en 1931, qui utilise Les Contes de ma mère l’Oye de Charles Perrault et autres comptines comme Humpty Dumpty, Jack and Jill, Little Bo Peep, Little Boy Blue, Little Jack Horner, Old King Cole et Simple Simon.

Fellinien 😺

C‘est une étrange journée, je ne suis plus celui que j’étais.
Tout sonne faux ici, cette ville avec ses tours vertigineuses, sa saleté, sa cacophonie, ses puanteurs me donne un haut le cœur…les passants me dévisagent du coin de l’œil.
J’essaye de m’isoler dans un bar, mais pas moyen d’avoir la paix ni d’être serein.
Des curieux me reluquent comme un animal de foire. Je souffle, je crache, je me hérisse.
Une furieux désir d’aller me rouler dans l’herbe m’envahit.
Mes vêtements m’encombrent. Ah! que j’aimerais les enlever, courir, libre comme un chat sauvage, et pourquoi pas ?
Eux ne se posent pas de questions, vivent au jour le jour, au petit bonheur la chance…
Mais ! mon reflet dans une vitrine est un minou …c’est fantastique !
mon souhait s’est réalisé …
Miaou!  Miaou!  je file au vert et au chaud …
j’y serai au poil 😸
J’y rencontrerai enfin ma Duchesse, je lui ronronnerai des mots doux, des mots chaleureux ❣❣❣