Du Prévert et du Kent

Pas la peine de vous présenter Prévert mais Kent   peut être 😉

Publicités

ils sont du bois dont on fait les Romeo et Juliette

 Main dans la main, ils ondulent sur le rythme exquis de leur profond attachement,

se balancent inlassablement sur l’adorable refrain de l’immortelle tendresse .

Ils ne font qu’un, corps et esprits unis par une sève tellement précieuse aux yeux du monde qu’elle n’a jamais laissé quiconque de bois.

Un sentiment vital sans lequel l’humanité n’existerait plus,

Une mine inépuisable boisée de poésie inépuisable pour un inépuisable amour .

Des millions de plumes l’ont immortalisée sur des millions de feuillets,

des millions d’autres l’immortaliseront encore jusqu’à la fin des forêts...

la folle de chats yo …

A la campagne on s’aperçoit surement  plus vite qu’en ville de la disparition des bestioles ….parce qu’avant, y’en avait plus ! il n’y a pas si longtemps que ça, genre l »été dernier, on en voyait encore foule en montagne.

Mais aujourd’hui  c’est  à en pleurer,  le silence de mort DE LA NATURE s’accélère,  l’envahit  , la détruit …et nous avec !

Je suis  à SON ECOUTE  tôt le matin  en descendant 2 km  à  pattes au boulot,  et là je commence  à  flipper sans chants d’oiseaux. et les chasseurs continuent  à tirer pour remplir leurs congélateurs …

Mais qu’avons nous fait du monde ???

Ciao Bellissima Mama ❣️

Aujourd’hui la mia suocera arrive de Venise où mon époux est allé la chercher afin qu’elle profite de la fraîcheur montagnarde car il fait dans la Sérénissime une chaleur de tous les diables, chaleur enrobée de surcroît de celle d’une foule de touristes parfumés, entre autres, de sueur !

Ma très chère belle mère fêtera avec nous pendant un mois ses 80 ans qu’elle porte avec grâce, beauté, et joie de vivre !

Belle Maman avant d’essayer de s’en sortir à Venise vivait à la campagne. Petite adolescente, pour survivre avec sa smala, elle a été mondine ( clique ) cueilleuse de riz !

Bella ciao est une chanson de résistance d’origine populaire, dont il existe parait-il 258 versions, (dont de terriblement nulles, des saccages). D’abord chantée par les mondines, dans les rizières de la plaine du Pô, elle a été reprise, avec des paroles différentes , par les partigiani lors de la lutte antifasciste de la seconde guerre mondiale.

Une belle version de Goran Bregovic  😉

En connais tu des comme ça ?

Connais tu encore des énergumènes non obnubilés par l’étiquette ?

De ceux et de celles qui traversent la vie sans faire les pitres, ceux et des celles qui vivent sans se déguiser ?  de ceux et de celles qui ne pensent pas qu’à meubler leurs existences d’ Ikea merdiques, de vêtements de marque pour épater la galerie , de ceux et celles qui voudraient s’échapper d’un monde marqué  qui ne les fait plus rire , s’en démarquer …

J’en connais pas mal et de plus en plus !

alors comment résister ?

en achetant par exemple des produits locaux …

Et Vive l’Été !!!

Enfin son soleil a surgi avec ses chants à n’en plus finir

Enfin il nous régale d’une nature revêtue de ses plus beaux atours

Enfin grâce à lui les couleurs magnifiées de la vie réveillent nos désirs

Enfin nous renaissons comme libres sous son sourire

Enfin son arrivée fait vibrer au plus profond de nos êtres notre envie d’éternel amour

L’été est gratuit pour tous alors profitons en comme s’il était notre dernier jour  …