Quand la flottille m’horripile

Malgré ses blanches dents souriantes, cynique est sa figure.

D’une « allègre » gauloise, ridicule et sinistre caricature,

qui ne vise qu’à empoisonner la vie de ses semblables

de son parfum rétrograde à l’odeur de nuoc-mâm.

Devant ses pitreries s’esclaffe même le diable!

Elle s’imagine nouvelle Jeanne des temps modernes,

sournoise tire à tout vent ses flèches bas de gamme.

Vulgaire emblème de haine,

amère marchande de poiscaille,

elle se contrefout aussi de ses ouailles !

Quand on est con on est con 😖

Jean Cocteau  » Le drame de notre temps, c’est que la bêtise se soit mise à penser »

Albert Einstein  » Deux choses sont infinies : l’univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue »

Boris Vian « Ah ! que de volumes n’écrirait-on point si l’on voulait dénoncer les ravages causés par la connerie absolue »

Auteur inconnu ?  » la bêtise humaine au fil du temps s’aggrave, la faute aux médias qui virussent les cerveaux  »

Désolée pour l’image de la vidéo!

œufs au plat du jour

On nous a mis en boite, elle s’ouvre enfin , vive la liberté 😛

poussin-casse-son-oeufMais où êtes vous frérots et sœurettes ?

Horreurf ! ils oeuf-qui-se-cassesont tués avant d’être nés

gobés, frits …                                                                                     

Les fêlés, les durs à cuire, brisés, écrabouillés, pendant que les privilégiés se la coulent douce dans des jardins d’Éden ! 

paques_oeufs069

Y’a pas de justice, même pour les œufs 😦   ne nous brouillons pas, restons dans le même panier, renforçons nos coquilles, ne nous laissons plus casser en deux, soyons forts comme des rocs !

Génération robots

L’espèce humaine qui a toujours débordé d’un infini amour pour ses semblables et ses amies les bêtes, ne sachant plus à qui offrir son altruisme, créa (en plus d’humanoïdes esclaves travailleurs ) des humanoïdes esclaves sexuels … « fabuleux » objets de plaisir.

Mais, dans le flot de robots nouveaux nés se trouve heureusement Lolo ! un petit dernier rigolo , inventé non pour ou par de vieux ou jeunes pervers, mais imaginé de toute pièces par une géniale fillette en manque de sourires.

Une petite fille triste dans un monde de robots humains ne pensant plus qu’à l’argent et au sexe, un monde qui perd amour et humour. Lolo et ses frangins et frangines humanoïdes rendront ils au monde sa joie de vivre ?

Woody Guthrie

Je l’ai connu grâce à toi Mo, merci   🙂

Il était un musicien  compositeur Américain des années 30 à la fin des 50, très engagé politiquement, on peut lire contre quoi sur sa guitare, et l’entendre dans cette chanson et d’autres encore. A l’époque ça ne devait pas être facile d’avoir une telle inscription sur son instrument de musique et Woody Guthrie a eu des emmerdements à cause de ses belles idées de liberté et de justice …

Espérons qu’il ait encore raison !

 Un Woody Guthrie fort à propos à l’heure actuelle où cette gangrène qu’est le fascisme prend dans le monde énormément trop de graine. Alors votons tout sauf cette tare avec sa profonde tarée sinon la sale histoire ( sans fin ?) peut fort bien recommencer …

Salut à vous les pacifistes 😎

Y’a pas que la jeunesse qui emmerde le FN de merde !!!

Y’a aussi les vieux :mrgreen:  

En 89 , j’étais jeune et anti FN , mais depuis le FN  n’a toujours pas coulé et persiste à s’incruster !  les jeunes de l’époque ont ils retourné leurs maillots de morveux, ont ils craché sur leurs bavettes proprettes, sont ils devenus de vieux cons fachos ? la vie a t-elle bousillé leur rêve d’un monde libre et égalitaire ? est ce que les jeunes d’aujourd’hui endoctrinés par les réseaux sociaux, qui ne volent souvent pas très haut,  ne voient pas plus loin que leurs nombrils ?  très fâcheuse affaire à suivre …

Aussi heureux que possible …

Avec les Thugs , un groupe Français terrible de sincérité (qui chantait en anglais),  un morceau aux paroles lucides, dans lesquelles je reconnais ma façon de penser : essayer de vivre sans fausses illusions, ne pas croire aux éternels mensonges, paroles accompagnées d’un rock, dans lequel je reconnais ma façon d’être. Un rock énergique qui me donne la volonté et l’envie de continuer d’être aussi  heureuse qu’il est possible de l’être, de danser, encore et encore … vivre sans certitude, sauf celle d’être vivant, aimer la vie, au jour le jour, aimer à fond ceux que tu aimes …

Sometimes it’s hard to wear the mask
When painful names are coming back
Some memories hurt so bad
That we’d just like to hide and cry
And we’ve been told so many lies
We can’t believe in paradise
And because time is passing fast
We dry our eyes and try to be …
As happy as you can be
When the life on spill
It’s the life for real
When you close the door
And still hear the screams
I guess that man is the only pest
And the white man did never rest
He made a world in his image
Selfish and cruel, hopeless and loud
We know that and we’re wandering
Looking for peace, begging for love
Touching somebody else’s skin
We don’t forget but try to be …
As happy as you can be
When the sun is shining
On the battlefield
As happy as you can be
When you close the door
And still hear the screams.