texte classé X

Excommunié pour exhibitionnisme de sa galaxie, sur un exigu boxon toxique, Lux, un extravagant extra-terrestre, exagérément extraverti sexuellement, expédie à ses expulseurs un fax, exigeant excuses et  fin de son exil .
Une extrême anxiété a saisi l’expatrié, devant les expressions extraordinairement xénophobes de ceux qui l’examinent.
Heureusement qu’il a une assurancetourix  !
Mais il a perdu toute exubérance pour son expérience exotique face à ces hexagonaux désaxés qui ne lui offrent même pas leur excellent excitant : l’expresso …
Au paroxysme de l’exaspération, Lux, furax explose …
Juliettix
Publicités
Vidéo

Brigitte Fontaine

Ma soeurette m’a dit un jour, pas si lointain que ça,  que je lui ressemblais quand je parlais,  et c’est un beau compliment   !

quand des grolles ne sont plus drôles

Babouchka, la ballerine, héberge sur sa péniche, Clarck, vendeur de sarcophages, un traîne-savates qui lui colle aux baskets,  lui roule des bateaux de patins, dont elle n’a plus rien à cirer. Ce soir,  l’obstinée tête de mule, barque avec ses gros sabots, d’énormes valises sous les yeux, et complètement dans le cirage, soul à lier, lui fait toute une tartine pour des asperges mal cuites. Il ne la délasse plus mais la lasse. 

expression : trouver chaussure à son pied dans jouer avec les mots - expressions rqhs73kkElle en a plus que plein les bottes de ce Totoche  , voudrait trouver tatane à son peton,  un va nu -pieds pantouflard ferait son délice .

Aussi pour qu’il prenne ses cliques sans claques, remplace t-elle  ses asphyxiantes par des caisses à fleurs. 

pour voir la vie encore plus rose …

Faites vous, vous aussi, enlever vos cataractes !   pour y voir surtout de loin,  mais aussi d’un  proche pré, ne pas louper nos perceptions de la vie : je vois comme quand j’étais gamine avec mes 2  yeux rectifiés : le premier en octobre et le second il y a 2 jours …une opération indolore qui ne dure qu’un petit quart d’heure et tu retrouves ta vue de jeune rigoletto ou rigoletta …rajeunissons nos yeux 😃 et nos pensées avec …Alors, enlevons nos obscurs voiles …

mon cyclope

Je l’ai rencontré dans une rave party organisée dans un ovni, atterri sans crier gare. Un space prêtre nous a mariés pour le fun. Mais lui dit que c’est du sérieux, que demain nous décollons , unis pour le meilleur mais sans le pire : » Tu verras, darling, c’est si beau là haut, comparé à votre chaos « 

Il a enlevé son bonnet. Dessous il a un crane d’œuf pointu surmonté d’une tentacule qui s’agite vers l’espace en même temps que ses bras. Son unique œil braqué sur moi me dévore. C’est un tendre, tout comme ses potes qui eux aussi ont épousé des humaines, mais c’est le plus romantique de la bande.

Ça y est, on décolle. Sa tentacule caresse mon cerveau, lui envoie de si délicieuses ondes que mes appréhensions s’envolent aussi.

.

Pourtant quand il a juré que nous reviendrions un jour sur terre présenter notre bébé à mes parents, j’ai flippé …et  …fumé six clopes .

Image

semées par un souffle d’ange

Elles sont arrivées dans le potager il y a 2 ans, portées par le vent, un parterre jaune soleil de tulipes sauvages qui s’étend , comme un large sourire  …

Marchons à travers les tulipes sur la pointe des pieds, chantait devant ces beautés , un romantique  » Tim Tiny  » , aux yeux d’amour révulsés 😊 , accompagné de son inséparable ukulélé …

Tiptoe through the window
By the window, that there where I’ll be

Come tiptoe through the tulips with me

Oh, tiptoe from the garden
By the garden of the willow tree
And tiptoe through the tulips with me

Knee deep in flowers we’ll stray
We’ll keep the showers away
And if I kiss you in the garden, in the moonlight
Will you pardon me?
And tiptoe through the tulips with me …

Viva la mia strega ❣

Ô sole mio ! che meraviglioso giorno, sono innamorato pazzo d’un fiore rosso

Quesaco ? hurle le dirlo, encore toi l’ostrogoth che canta falso ! stoppe ton numéro et directo au boulot !

Povero dirlo pas rigolo. Tu nous rends paranos. Même pas l’droit de chanter au bureau. On se croirait dans un scénario del medioevo.

Toi mon coco vas y mollo, sinon au pain et à l’eau. Et tu copieras cent fois : je suis un zéro. Obéis ou alors tu finiras clodo.

Sei un fascista cretino e io non sono un agnello, allora non ti tiro il mio capello,. Vai al diavolo bruto stronzo …è basta il tuo lavoro da matto !

Che felice che sono adesso, libero come un uccello. Vado subito a cantare il mio amore per la mia  bellissima strega al mondo intero …