On a toujours besoin d’un plus zélé que soi 🐤

Je commençais à non point désespérer,  mais à me demander si quelqu’un voudrait encore embaucher mes vieilles ailes pourtant encore pleines de vigueur … je cherche du boulot depuis février chez Paul emploi.

Que dalle !!! sauf des boulots merdiques, proposés par des employeurs rapaces, dont personne ne veut …

Et, hier soir mon adorable voisine de palier m’a trouvé un taf, par ouï dire, à 2 km à pied de mon nid, 3 mois d’un boulot saisonnier dans un hôtel sympa, à première vue, trouvé de bouche à oreille, et non pas sur le site d’un Paul qui se tape des revendications de ses abonnés , et ne manque pas de les harceler s’ils refusent ses propositions.

Je commence demain. I’m happy !  cui! cui !

Faut bien gagner sa graine pour casser tous les jours sa croûte dans un monde où , surtout si tu es seul et sans travail ,  tu marches et tu crèves …

ce n’est pas de l’eau de rose

Certaines passionnées des roses crieront au sacrilège car nous avons maltraité quelques fleurs du vieux rosier, pas traité du jardin, rempli de ses pétales délicieusement parfumés une bouteille,  ajouté dedans du blanc jus de vigne.

Ce breuvage raffiné a fini englouti dans la nuit, ainsi qu’une grosse dizaine d’autrestrès bons flacons, par des gosiers desséchés amoureux du divin vin.

Mais, faut dire que nous étions une bonne dizaine de boit sans soif autant émerveillés par la beauté des étoiles que par la bonté des vins …

ça non plus n’est pas de l’eau de rose 😛

A mon école buissonnière

Une superbe plante avec plus de 900 espèces dont beaucoup médicinales : antiseptique, antisudorifique, antispasmodique, céphalique, coronarienne, digestive, diurétique, fébrifuge, laxative, fluidifiant sanguin, stimulant pour la mémoire, la peau, le corps , elle a toujours été associée à la longévité.

D’autres espèces, elles, hallucinogènes sont encore utilisées dans des rites chamaniques de purification contre les nuisances occultes par des tribus amérindiennes ou comme psychotropes. Les Chinois échangeaient leurs feuilles de thé contre les siennes. Panacée au moyen âge, asthmatiques et fumeurs normaux les roulaient au 18 ème en clopes. 

Elle est aussi excellente en cuisine : j’en mets presque dans toutes les sauces. Faudrait que je mijote avec, un de ces 4, un aigo boulido (clic),  soupe provençale qui nettoie et requinque après un excès de bouffe  !

«Qui en a dans son jardin, n’a pas besoin de médecin» notre arbuste a 8 ans et nous n’en avons encore pas  😉 

On a tous besoin de pluie dans nos nids☔️

Vu mon poids plume je suis préposée entre autres » petits » boulots jardiniers à la plantation de haricots dans les carrés du potager archi sec tandis que mon costaud fait le gros du boulot.

Arroser avec le ridicule débit d’eau de la fontaine du hameau relève d’un défi à une Veolia assoiffée d’euros.

Et ce n’est pas encore le début des haricots, j’espère que nous en verrons la couleur.

En attendant qu’un ciel chargé d’eau tombe sur nos peaux, celles des animaux, celles des végétaux,  j’écosse 2 kilos d’optimaux petits pois bradés par un « mafioso » Siciliano pour régaler, entre autres simples repas, nos vieux os d’un délicioso (recette) risotto  ,

Mais comment survit le monde qui n’a point d’eau ???

 

Et, en conclusion une belle poésie sur la pluie 🙂

Quand je reviens à mes moutons ☺️

Ils sont toujours là à brouter innocemment l’herbe verte.  Mon époux a acheté un agneau du coin, dont j’ai cuisiné un morceau, mais que, incurable sensible, j’ai mangé sans plaisir puisque je vois  presque chaque jour ses frangins et frangines gambader dans les prés. ça m’a fait un peu, beaucoup mal au cœur et je l’ai grignoté du bout des dents … Alors je suis allée admirer les pivoines du jardin dont le troupeau s’agrandit lui aussi d’année en année !

Poil de carotte

Depuis la fin de l’hiver, chat dort sous le toit du chalet des voisins, attaché à notre balcon. Chat miaule puis chat vire de sa gouttière pour grimper chez nous en escaladant notre échelle. Futé, chat sait que des petits repas l’attendent sur la rampe. Alors chat pitre rit, chat touille mes mélanges, chat pacha se régale. Chat sauvage s’enfuit quand je l’approche mais je finirai bien par caresser son chatoyant poil carotte et par l’apprivoiser.

 

Du balai les indésirables !

J’ai fait la bêtise de répondre au commentaire sympa d’un américain il y a 2 jours et quelle surprise ce matin de voir 68 commentaires, plus ou moins tordus, qui de nuit , ont allègrement sauté la barrière installée par Akismet :mrgreen: Une barrière que j’ai consolidé depuis en cochant une case.

Dans ma hâte de supprimer ces conneries d’envahisseurs, auxquels il manque des cases, j’espère ne pas avoir mis à la poubelle certains mots « normaux » vu qu’un peu énervée j’ai pas tout lu …vais je passer en mode privé pour éviter ces emmerdeurs de première qui n’ont rien d’autre à faire que de polluer des blogs ? Sur ce, une vidéo des Monty Python sur le spam 😀

tentative de coup juteux d’une poire

a32c3dc6Vu que j’ai perdu sans préavis mon boulot saisonnier à la colonie de vacances où je bossais depuis 9 ans, colo confiée par les mauvais soins d’une CCAS  irrespectueuse de ses employés, laquelle faux cul parlait pourtant à tout bout de champ de solidarité, à une boite de sous traitance qui sous paye, embauche des dangers publics en cuisine (vécu l’été dernier), nourrit de produits bas de gamme enfants et personnel, j’ai fait une demande d’emploi à la mairie que, toute sourire, j’ai essayé de fourrer dans l’urne après mon bulletin de vote 😀

C’était la bonne occasion! mais mon essai incongru n’a pas été accepté, on m’a répondu non, non, non !!!  c’est pas la bonne boite :mrgreen:

Mais où se trouve donc la boite qui donne encore du boulot aux poires de mon acabit ?

Quand la flottille m’horripile

Malgré ses blanches dents souriantes, cynique est sa figure.

D’une « allègre » gauloise, ridicule et sinistre caricature,

qui ne vise qu’à empoisonner la vie de ses semblables

de son parfum rétrograde à l’odeur de nuoc-mâm.

Devant ses pitreries s’esclaffe même le diable!

Elle s’imagine nouvelle Jeanne des temps modernes,

sournoise tire à tout vent ses flèches bas de gamme.

Vulgaire emblème de haine,

amère marchande de poiscaille,

elle se contrefout aussi de ses ouailles !