Quand le riz est vénère

C’est un riz noir, pas du tout énervé 🙂  simplement un peu long à cuire, environ 30 mn. Originaire de Chine, réservé autrefois à son empereur, qui en interdisait la consommation à ses sujets, surement à cause de ses propriétés aphrodisiaques. Encore un rabat-joie qui ne voulait pas que ses sujets jouissent des bienfaits de l’amour :mrgreen:

Depuis, une variété de ce riz de Vénus est produite en Italie du Nord. Il se marie très bien avec du poisson, des fruits de mer ou simplement de bons petits légumes : blettes, épinards … là , je l’ai cuisiné de façon plus impériale, avec quelques queues de langoustines, des herbes, des échalotes, de l’ail, du vin blanc et de la bonne huile d’olive,  miam ! miam ! 

L’arrivée pas très chic des colchiques 😢

Le pré est vénéneux mais joli en automne
Les vaches y paissant
Lentement s’empoisonnent
Le colchique couleur de cerne et de lilas
Y fleurit, tes yeux sont comme cette fleur-la
Violâtres comme leur cerne et comme cet automne
Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne

Les enfants de l’école viennent avec fracas
Vêtus de hoquetons et jouant de l’harmonica
Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères
Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières

Qui battent comme les fleurs battent au vent dément
Le gardien du troupeau chante tout doucement
Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent
Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l’automne

Guillaume Apollinaire  » Les colchiques »

Les femmes sont elles, comme les colchiques, de vénéneuses fleurs ? une comparaison pas vraiment flatteuse faite par Apollinaire . Mais, ces jolies fleurettes découvertes hier dans le jardin, par dizaines, ne sont pas de très bon augure : Été tant aimé fiches tu déjà le camp ?

Reste encore un peu, beaucoup, avec nous  !!!

Rouge de vie

Tes griffes bien agrippées sur les fins rameaux  d’un vieux lierre haut perché sur le mur de la maison , tu as patiemment attendu ton tour pour becqueter les graines sur la rambarde.

Tu as une mauvaise réputation de belliqueux, rouge gorge, mais je ne t’ai pas vu attaquer les autres oiseaux pour manger avant eux.  Tu es tout bonnement rouge de vie !

Tu te balançais doucement sur la branchette, attendrissante petite boulette, ta poitrine gonflée par ta chansonnette rythmée,  tout en zieutant les alentours.

Ô délices


Mes lys, mes caprices de chaque été, ne restent pas en coulisse. Et, lorsqu’ils fleurissent leurs feux d’artifice m’éblouissent. Sur les pâturages s’épanouissent aussi leurs cousines, jolies princesses, mais pales esquisses de mes reines de beauté.  Ma vérité de La Palice « les lys sont délices  » (j’ai pas trouvé mieux 😮 )

PS : En anglais on dit Lily , c’est plus mignon non ? Qu’en penses tu Lily si ici tu te glisses ?

Merlin l’enchanteur …

En revenant du boulot, j’en avais plein les gambettes
j’ai posé mes fesses sur le bord de la villageoise cuvette
L’eau était fraîche, mes pieds y ont fait trempette

Posé sur la branche d’un sapin, un merle moqueur a rigolé :
Pouet-pouet tes petons méritent d’être bien savonnés
Leur petite odeur de fromage affligent mes narines

Au lieu d’ironiser joli merle, siffle un air guilleret
Sinon tes narines ne seront pas réconfortées !
Voici un air pour tes oreilles de coquine

Et si ce soir parfumés sont tes petons
Je t’offrirai une autre belle chanson
Adorable enchanteur, tu m’as donné mes ailes …

Flèches en ciel

Après la pluie c’est le flash !

Nullement besoin d’un apéro, d’un petit joint pour halluciner. Il suffit que j’aille sur le balcon, que je contemple le ciel et en dessous les montagnes avec comme fond sonore les chants d’oiseaux.

Il y en a d’assez étranges, des chants puissants et doux à la fois,  depuis quelques temps. Ma voisine m’a appris ce matin que ce sont des paons , pas sauvages bien sur, mais élevés, à coté de chez nous …

Pauvres magnifiques oiseaux, j’ignorais qu’eux aussi finissaient dans les assiettes  » des jamais assez rassasiés de viande »…

Gourmandise estivale

De jolies fleurs de courgettes (photo floue)

Pâte à beignets pour à peu près 12 délices : 1 œuf- 1 cuillère à soupe d’huile d’olive- 15 cl de lait- 125 g de farine – Huile pour friture.

Battre gentiment l’œuf, incorporer farine et huile, puis le lait en remuant. Laisser l’amalgame se reposer une heure.
Laver les fleurs, enlever pistils et queues. Faire chauffer l’huile. Tremper les fleurs dans la pâte, les plonger dans l’huile jusqu’à dorage intégral, les égoutter sur le papier absorbant de votre choix.
Déguster ces gourmandises (encore floues) comme vous le voulez : chaudes, froides, salées, sucrées : miam ! miam!
Par ce temps de fou et ces temps flous elles font un bien fou, même sans salade oubliée par ma tête floue …et je ne vous floue pas  😉

On a toujours besoin d’un plus zélé que soi 🐤

Je commençais à non point désespérer,  mais à me demander si quelqu’un voudrait encore embaucher mes vieilles ailes pourtant encore pleines de vigueur … je cherche du boulot depuis février chez Paul emploi.

Que dalle !!! sauf des boulots merdiques, proposés par des employeurs rapaces, dont personne ne veut …

Et, hier soir mon adorable voisine de palier m’a trouvé un taf, par ouï dire, à 2 km à pied de mon nid, 3 mois d’un boulot saisonnier dans un hôtel sympa, à première vue, trouvé de bouche à oreille, et non pas sur le site d’un Paul qui se tape des revendications de ses abonnés , et ne manque pas de les harceler s’ils refusent ses propositions.

Je commence demain. I’m happy !  cui! cui !

Faut bien gagner sa graine pour casser tous les jours sa croûte dans un monde où , surtout si tu es seul et sans travail ,  tu marches et tu crèves …

ce n’est pas de l’eau de rose

Certaines passionnées des roses crieront au sacrilège car nous avons maltraité quelques fleurs du vieux rosier, pas traité du jardin, rempli de ses pétales délicieusement parfumés une bouteille,  ajouté dedans du blanc jus de vigne.

Ce breuvage raffiné a fini englouti dans la nuit, ainsi qu’une grosse dizaine d’autrestrès bons flacons, par des gosiers desséchés amoureux du divin vin.

Mais, faut dire que nous étions une bonne dizaine de boit sans soif autant émerveillés par la beauté des étoiles que par la bonté des vins …

ça non plus n’est pas de l’eau de rose 😛