Image

Les dents de l’hiver 🦷

Il mord très fort et la température dégringole …

🙂Et une douce mélodie gaie des Doors pour alléger ce maudit froid …

Wintertime winds blow cold to seasonFallin’ in love, I’m hopin’ to beWind is so cold, is that the reason?Keeping you warm, your hands touching me
 
Come with me, dance, my dearWinter’s so cold this yearYou are so warmMy wintertime love to be
 
Wintertime winds, blue and freezin’Comin’ from Northern storms in the seaLove has been lost, is that the reason?Trying desperately to be free
 
Come with me, dance, my dearWinter’s so cold this yearYou are so warmMy wintertime love to be …

 

On croirait la fin de l’hiver 😮

C’est hallucinant !  Hier soir tard j’ai croisé un gros papillon de nuit alors que je fumais une cigarette dehors, aujourd’hui j’ai étendu à l’air libre, mais sans soleil, les vêtements de travail dégoulinants de mon mari (je devrais vider le filtre de la machine à laver) et ils ont déjà à moitié séché, le chat commence à perdre sa fourrure hivernale, des oiseaux déboussolés chantonnent, on a baissé de moitié le chauffage, sur les pistes de ski c’est de la soupe printanière (ouf ! les touristes s’en vont demain) …

Et la plupart des gens n’en parlent pas ? trouvent ils ça normal ? et les maitres du monde s’en tapent et rien ne change mais tout empire !!!

Le climat, les guerres, les tueries d’animaux, les famines, la prolifération du plastique …

Image

Un voisin chou

C’est Tchitchou

Un tout jeune minou sauvage, copain du notre encore plus sauvage car plus âgé, mais de la même trempe : celle des robustes montagnards qui ne s’en laissent pas conter (mais ne se lassent pas de compter ces radins). Un chat toujours dehors pendant que sa maitresse boulotte. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, ce Miaou beauté gambade sans être jamais botté. Et quand sa patronne chérie arrive il est là, à l’heure, pour de câlines retrouvailles. Notre rouquin coquin n’a lui pas d’horaires 😸 et dort quelquefois à la presque belle étoile qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige …

L’hiver 🎶

Sa version longue de Vivaldi

Et sa version courte toujours de Vivaldi

Y’a pas photo, je préfèrerais vivre la courte, vu que l’hiver tue tout…hommes, animaux, plantes et rend certains cœurs plus durs que de la glace !

Il est triste, glauque et aussi moche que le jardin laid ….

 Vivement qu’il trépasse !!!

😢

Elle a perdu la boule …

Depuis environ 3 mois, je reçois plusieurs fois par semaine dans mes indésirables le courrier d’une certaine Noëlla intitulé  » Premier tirage gratuit « . Cette voyante qui perd la vue et ne devine pas que je me contrefiche de ses prédictions devrait non seulement consulter un ophtalmo mais aussi  les dessins du drôle de chat clairvoyant de Philippe Geluck 😊

Vidéo

Fernand Raynaud (1926-1973)

J’aime pas les étrangers, ils viennent manger l’pain des françaisouais ! C’est curieux : comme profession, j’suis douanier et puis j’aime pas les étrangers…Hein ? Quand j’vois un étranger qui arrive, puis qui mange du pain, j’dis : ça c’est Mon pain ! Puisque j’suis français, et puis il mange du pain français, donc c’est MON pain à moi.

J’aime pas les étrangers parce que moi je suis français, et je suis fier d’être français. Mon nom à moi, c’est Koularkientensky du côté de ma mère et Piazzano-Venditti du côté d’un copain à mon père. C’est pour vous dire si j’suis français !

J’aime pas les étrangers, ils viennent manger l’pain des français… Dans le village où on habite, on a un étranger, alors, quand on le voit passer, on dit : « Tiens, ça, là, ça – c’est l’étranger ». On l’montre du doigt, comme un objet. On n’a pas de respect. Quand on a du respect pour un être humain, on ne dit pas « ça », là, non. On dit : « Ce monsieur« , C’est un étranger, il vient manger l’pain des français…

Lire la suite

Mon premier appartement …

a été une chambre de bonne sœur dans un ancien couvent en plein cœur de Marseille, dans une rue lugubre. Mais vu que j’avais 18 ans, que je venais de quitter le cocon familial, les études, et de trouver un petit boulot à l’année, j’étais heureuse, libre de vivre mes rêves. Cloitrée dans quelques mètres carrés, je récitais mes prières de nuit en écoutant en boucle sur mon magnétophone  quelques cassettes dont une toute nouvelle :  Présence de Led Zeppelin, avec ce long morceau.

Et j’invitais quelques copains à manger des pates cuites sur un réchaud de camping, à boire des bières, et un voisin énervé du monastère tapait sur le mur, et on allait à pied en boite « le Faust  » finir nos soirées en dansant.

Et puis j’en ai eu ma claque de Marseille, j’ai découvert le punk et trouvé à L’A.N.P.E, un boulot à Londres, j’y suis partie en stop et j’y ai vécu pendant quelques années une fameuse aventure  😋

Mon premier long voyage en auto stop …