Monsieur Chat

Je ne pensais m’attacher comme ça à toi , beau chat errant, tellement j’étais encore chagrinée par le départ de ma minette , mais tes yeux chamanesques fixés dans les miens,  m’ont jeté, de fil en aiguille, un charme : presque 600 jours passés à les contempler et je t’aime aujourd’hui autant que tu m’aimes …tu es resté plusieurs mois à m’observer de loin, et moi aussi, puis lentement est venu le temps de l’approche, chat sauvage au regard perçant, et nous nous sommes apprivoisés l’un et l’autre !  nous nous sommes choisis simultanément Monsieur chat …

Publicités

la tête plongée dans les nimbus de Kyuss 😇

Et, voilà que ça me reprend d’écouter du Stoner rock 🎶 , peut être pour combattre le mélancolique novembre et sa doucereuse et colorée grisaille, ses averses sans cesse …

pour ne pas perdre du poil de la bête … et avec Kyuss, et son rythme souple et lancinant, je repars sur des roulettes volantes … pour un septième ciel magnifiquement nuageux…

Aïe ! Aïe! Aïe!

ça fait un bail que j’ai quitté les rails , que, vaille que vaille, je me taille pour échapper à la volaille qui braille, me mitraille de  » racaille!  » alors que je cherche un peu de travail et beaucoup de boustifaille. Embauchée pour représailles, la poulaille se fiche comme de son premier chandail que je sois sur la paille, dans une noire mouscaille jusqu’à mon maigre poitrail. Cette canaille n’espère que batailles pour empocher de la ferraille en pagaille, faire ripaille, alors que la faim tenaille mes entrailles.

La reprise de Clash 13 ans après l’original de the Equals en 67…

à la recherche d’une arrière grand mère perdue …

Nous savions bien, avec mes 2 frères et mes 2 sœurs,  longtemps avant la mort de Papa, en début d’année, que notre grand mère paternelle avait été une enfant abandonnée. Un quasi secret douloureux de famille …que notre Mamie très réservée n’a jamais abordé, secret que nous n’avons connu qu’à sa disparition en 1994, sans oser en demander plus …notre éloignement physique n’était pas non plus propice à de telles confidences …

Mais la disparition de mon père remue tout ça et je cherche depuis quelques jours qui était cette arrière grand mère, Victorine Poupelloz, qui à 26 ans a mis au monde et abandonnée à Paris, en 1906, Louise Denise Poupelloz et le pourquoi de son abandon ?

J’ai trouvé l’acte de naissance de ma grand mère et l’acte de mariage de 1927 de mes grands parents avec la preuve du décès de mon arrière grand mère et je vais continuer mes investigations…

nouvelle du jour 😏

De Fredric Brown : Blood extrait de  Honeymoon in Hell (1950)

Dans leur machine à explorer le temps, Vron et Dreena, seuls survivants de la race des vampires, fuient vers l’avenir, pour ne pas mourir. Se tenant par la main ils se réconfortent pour essayer d’oublier leur peur mais aussi leur faim.

Au 22 ieme siècle l’humanité découvrit que les vampires existaient vraiment. Elle les massacra tous, sauf ce couple qui ayant conçu à temps son engin pour voyager dans le temps se sauva in extremis.

Ils fuient donc vers un avenir le plus lointain possible dans lequel le mot vampire serait oublié, un avenir dans lequel ils pourraient reconstituer leur espèce et vivre à nouveau en paix, à nouveau cachés parmi les hommes.

J’ai atrocement faim Vron. Moi aussi Dreena chérie, nous allons encore nous arrêter. Lire la suite

les vrais gnocchi de vraies patates

Fabriqués maison en un  « tour de main  » par un connaisseur Italien ils nous ont régalés ! Quelques patates réduites en purée, purée ajoutée à  celle d’un potimarron , additionnée de 4 jaunes d’œufs , mélangée ensuite à de la farine et à un morceau goûteux de fromage râpé ont donné une pâte souple qu’il a roulé en  saucisses puis coupé en petits boudins …

Ces petits boudins jetés dans de l’eau bouillante sont versés dans la sauce dès qu’ils remontent à la surface. Sauce que chacun fait à son gout ! la sienne était aux crevettes et vodka pour un jour festif tout en douceur❣❣❣