10 ans de WordPress …

« Joyeux blog’anniversaire avec WordPress.com !
Vous vous êtes inscrit sur WordPress.com il y a de ça 10 ans !
Merci de nous avoir choisis. Tous nos vœux pour la suite ! »
Sont sympathiques de nous rappeler nos inscriptions 
Plus mes quelques autres années sur Windows live 
ça ne rajeunit pas 😎 ( comme dirait une bonne amie)
Mais demain je vais rajeunir pour de bon, puisque je retourne au lycée de ma petite ville pour presque 2 mois y suivre une sérieuse formation d’informatique que j’espère aussi rigolote …
et en plus aujourd’hui a commencé l’été Indien 😊
dernier petit soleil ...
 Ouf ! y’a quelque fois de joyeuses nouvelles qui font du bien en ces temps de Merde généralisée!
Je vous en souhaite aussi de plein cœur à tous 
😘
et demain la lune sera pleine d’espoir  !!!

vogue petit nuage

J’ai été souvent atteint par des agitations fébriles, de mauvaises émanations à en rester immobilisé, j’ai été souvent blessé par des bourrasques qui anéantissent la sérénité, des risées inattendues, des tourbillons qui m’ont emporté vers des divagations insensées , mais je m’en suis toujours sorti … mais là, je me retrouve soufflé au milieu de nulle part sans comprendre le pourquoi du comment de cette ravageuse tempête de mauvaises ondes, une tornade qui aujourd’hui accable un monde au risque demain de le noyer …

à quand un doux zéphyr qui le sauvera de la folie d’un noir vent d’autan, de la sauvagerie d’un bizarre blizzard, qui le bisera et nous avec?

 

🎵 Well, we all shine on, like the moon, and the stars and the sun 🎵

Vidéo

50 ans qu’il est parti avec sa guitare dans l’autre monde …

il était Jimi ( clique ) Hendrix (1942 / 1970), un énormissime musicien pas oublié …

N’étant pas musicienne, je ne suis pas du tout calée sur le sujet des performances de son jeu de guitare électrique pour écrire dessus, ce que je peux dire c’est qu’il était spontané, authentique et pour qui aime le rock un maitre !

Il adorait sa guitare peut être plus qu’une femme, elle était sienne, et il chantait avec elle à merveille …

et il avait dit ai je lu «  Quand le pouvoir de l’amour dépassera l’amour du pouvoir, le monde connaîtra la paix  »

et il a écrit,  composé de superbes ballades dont celle ci 

celle ci est de Dylan

sous le tilleul … l’été s’effeuille

Ici, il se déshabille en douceur, en beauté. Car Monsieur Eté a toujours été un gentilhomme (ce n’est pas de sa faute si nous l’avons trop échauffé) et même si des esprits, un peu envieux de sa trop grande sensualité, tels que le printemps et l’hiver veulent le faire passer pour un effronté, il n’est pas rancunier et cede gentiment sa  place à Monsieur Automne lui recommandant d’être léger et surtout d’amadouer Monsieur Hiver et ses brutalités …

J’aime l’automne !!!

Tristan Corbière « poète maudit »

Édouard-Joachim Corbière (1845-1875) surnommé ironiquement par lui même Tristan Corbière (triste en corps bière) est né et décédé à Morlaix ( Finistère). Auteur d’un recueil poétique, très original et provocateur, Les Amours jaunes, et de quelques proses, il mena une vie marginale. Atteint d’une maladie osseuse qui le tuera, malheureux d’un unique amour non partagé, il était autant passionné par la mer que son père, romancier maritime à succès, Édouard Corbière.

La publication en 1873 de ses poèmes passe inaperçue mais Verlaine le révélera au public en 1884 dans ses Poètes maudits.

 

 l’intégralité de ses Amours ( clique ) jaunes !

et l’un d’eux

BONNE FORTUNE et FORTUNE

Odor della feminita.

Moi, je fais mon trottoir, quand la nature est belle,
Pour la passante qui, d’un petit air vainqueur,
Voudra bien crocheter, du bout de son ombrelle,
Un clin de ma prunelle ou la peau de mon cœur…

Et je me crois content — pas trop ! — mais il faut vivre :
Pour promener un peu sa faim, le gueux s’enivre…

Un beau jour — quel métier ! — je faisais, comme ça,
Ma croisière. — Métier !… — Enfin, Elle passa
— Elle qui ? — La Passante ! Elle, avec son ombrelle !
Vrai valet de bourreau, je la frôlai… — mais Elle

Me regarda tout bas, souriant en dessous,
Et… me tendit sa main, et…
m’a donné deux sous.

(Rue des Martyrs.)

Image

2 bellissimes journées à 2000

une amie nous a invités à l’inauguration de sa cabane de berger transformée en maisonnette de poupées. Accessible seulement à pied à la belle saison ou en 4 × 4 (et pas par temps de pluie) c’est une piste caillouteuse, ou en ski de rando en hiver (très peu pour moi) nous avons dignement fêté l’événement …

vue sur la civilisation

vue sur la civilisation

Sa fontaine agrémentée de bibines

un simple coton tige pour te tirer le vers du nez …

Nous nous sommes décidés à savoir, comme d’autres millions de moutons apeurés, mon époux et moi, si ce maudit virus nous avait infectés en prenant rendez vous jeudi au laboratoire de notre petite ville … et vu que mon nez coule à petits flots depuis juin, l’un des symptômes, et que nous allons tous deux sous peu reprendre la vie active …

il vaut mieux être au courant, non ?! et ne pas diffuser encore plus cette saloperie …

Et je rajoute une ((( grosse parenthèse))) , un gros coup de gueule envers les gros voyous égoïstes qui refusent de porter un masque !!!