caprice nocturne 😎

Publicités

Disco thème : t’aime ou pas ?

Le Disco apparaît au début des 70 aux états unis. Joué et écouté par des Afro-américains il se propage grâce aux Night Clubs, comme le Studio 54 de New York,  mais aussi grâce à la libération grandissante des femmes, à celle plus malingre des homosexuels, à celle des moeurs.

En 1975 il devient populaire outre atlantique avec des groupes et chanteurs noirs : Donna Summer, Gloria Gaynor,  Chic, Barry White …

et par la suite avec des blancs, les Bee Gees, Cerrone, Patrick Hernandez avec « Born to be Alive » Abba, des sangs mêlés » Village People » , KC & The Sunshine Band …

Mais après « Saturday Night Fever », chanteurs discos à la pelle avec paillettes lassent, s’ensuit un combat entre Disco et Rock. Une radio de Chicago organise en 79 une soirée  « The Disco Demolition Night » où seront détruits des tas de vinyles par  pure bêtise ou bien racisme et  homophobie ?

Et le Disco coulera …

j’veux du soleil 🌞

Et voilà qu’avec le départ de Jacques Higelin, je revisite la chanson française, la poétique, la sympa, la joyeuse, même si un poil nostalgique, mélancolique, la simple et vraie, celle qui se la pète pas avec de grands mots,  et j’ai retrouvé celle ci par hasard, en pensant, et sur You Tube  😉 mon autre mémoire,  à l’astre absent.  Un soleil dansant qui tombe a pic, il manque énormément au sens propre et au figuré !

la France est triste …

Alors j’écoute encore et encore de la musique tout en m’affairant chez moi puisque dehors c’est pas la joie …

En avril je serai puérile ! quelle envie d’ensoleillée Andalousie j’ai, envie d’aller y écouter ses guitares pleurer et rire, d’aller y faire la fête …

Bananes 🍌en morceaux

Ce fruit érotique a d’abord inspiré la sensuelle Joséphine Baker, 

puis The Hoosier Hotshots, et sa reprise rock par les Soft Boys ( clique )

Andy Warhol le peint sur la pochette du premier album des Velvet Underground

 

 

La fameuse banane  rockabilly a poussé sur bien des têtes … y’en a même un, Castelhemis,  qui a eu la sienne en panne !

Lio la coquine lui a fait un gourmand sort

N’hésite pas à coller d’autres morceaux bananesques  😉

une guitare du Niger et des djembés du métro parisien

Je travaille avec 2 nigériens en france depuis 3 ans, pleins de gentillesse, d’énergie, de vie, et j’ai trouvé en farfouillant sur You tube, un de leurs compatriotes, un musicien Touareg,  Bombino ,  musicien « Peace and love ». Je leur demanderai demain s’ils aiment sa guitare  et qu’ils m’en racontent plus sur leur pays, s’ils le veulent. Quand j’aime bien une personne, je suis un peu curieuse d’elle …

Mes 2 collègues jouent aussi du djembé, à en danser de plaisir, un peu comme ces musiciens inconnus dans le métro de Paris !

Ô d’adOrables mOts 💫

He wishes for the cloths of heaven 
                                                                             .
 .;
HAD I the heavens’ embroidered cloths,  Si j’avais les tissus brodés des cieux
Enwrought with the golden and silver light,  Enveloppés de lumière d’or et d’argent
The blue and the dim and the dark cloths,  Les bleus, et les pâles et les sombres tissus
Of night and light and half-light,                  De nuit et lumière et de clair-obscur,
I would spread the cloths under your feet,  Je déroulerais ces tissus sous tes pieds
But I, being poor, have only my dreams,    Mais moi, qui suis pauvre, et n’ai que mes rêves
I have spread my dreams beneath your feet;  J’ai déroulé mes rêves sous tes pas.
Tread softly because you tread on my dreamsMarche doucement car tu marches sur mes rêves.
 .
William Butler Yeats
 ;

Éternelle musique sur l’éternelle condition humaine

Les mots vrais de Lily avec un film beau et dur sur la condition humaine dans le monde entier qui vaut largement le détour d’un long coup d’œil et d’oreille ! Merci ma Lily …

Mamie Lily

L’année se termine …une année nouvelle lui succèdera…inévitablement !

C’est le moment où chacun , comme dans un film , opère un flashback .

Et cette « re-vision » met en lumière le cours de la vie qui nous a gratifiés de tant d’instants « bonheurs » et « douleurs ».

Aujourd’hui, il fait glacial et dans ma ville des « humains » sont privés de chaleur , de refuge…

Oserais-je , comme dans les films de fiction, envisager un futur tellement improbable pour tant de personnes?

Je me sens bien démunie face à l’ampleur de ces détresses et pourtant…

Si, déjà, nous montrions notre compassion à ces anonymes que souvent nous croisons, au détour d’une rue, à la sortie d’un  supermarché…

Un regard bienveillant, quelques mots échangés avec respect , ce n’est pas bien difficile , quelques minutes du temps si « précieux » pour certains…et déjà, un pas vers l’autre nous ramène à plus d’humanité. C’est possible …

View original post 91 mots de plus

Rêve de poissons 🐡Rêve d’évasion 🌅

Pour faire à nouveau briller tes yeux, j’ai posé du bleu dans ton sommeil. Il écume tes mélancolies, il t’apaise. Il te plonge dans un océan lumineux de rêves, ils te submergent, leurs flots t’emportent. Tu vogues en pleine mer, sans heurter aucun écueil. L’eau accueillante te berce, toi ma délicate petite sirène, magicienne qui parle aux poissons. A ton réveil tes yeux étincellent de mille petites lumières …