Buonissimo Nino !!!

 

Publicités

Ciao Bellissima Mama ❣️

Aujourd’hui la mia suocera arrive de Venise où mon époux est allé la chercher afin qu’elle profite de la fraîcheur montagnarde car il fait dans la Sérénissime une chaleur de tous les diables, chaleur enrobée de surcroît de celle d’une foule de touristes parfumés, entre autres, de sueur !

Ma très chère belle mère fêtera avec nous pendant un mois ses 80 ans qu’elle porte avec grâce, beauté, et joie de vivre !

Belle Maman avant d’essayer de s’en sortir à Venise vivait à la campagne. Petite adolescente, pour survivre avec sa smala, elle a été mondine ( clique ) cueilleuse de riz !

Bella ciao est une chanson de résistance d’origine populaire, dont il existe parait-il 258 versions, (dont de terriblement nulles, des saccages). D’abord chantée par les mondines, dans les rizières de la plaine du Pô, elle a été reprise, avec des paroles différentes , par les partigiani lors de la lutte antifasciste de la seconde guerre mondiale.

Une belle version de Goran Bregovic  😉

un signe de vie …

Que fait cette étoile, figée sur ses pointes, dans cette grotte perdue au fin fond de l’océan inconnu de cette planète méconnue ? émerveillé par cette inexplicable vision de rêve, d’une autre époque, d’un autre monde, un cosmonaute du futur recueille à son bord la ballerine plongée dans une profonde léthargie. Réveillée, elle prononcera quelques mots dans une langue oubliée du commun des mortels, dansera quelques inoubliables minutes, puis retombera dans son sommeil …

Disco thème : t’aime ou pas ?

Le Disco apparaît au début des 70 aux états unis. Joué et écouté par des Afro-américains il se propage grâce aux Night Clubs, comme le Studio 54 de New York,  mais aussi grâce à la libération grandissante des femmes, à celle plus malingre des homosexuels, à celle des moeurs.

En 1975 il devient populaire outre atlantique avec des groupes et chanteurs noirs : Donna Summer, Gloria Gaynor,  Chic, Barry White …

et par la suite avec des blancs, les Bee Gees, Cerrone, Patrick Hernandez avec « Born to be Alive » Abba, des sangs mêlés » Village People » , KC & The Sunshine Band …

Mais après « Saturday Night Fever », chanteurs discos à la pelle avec paillettes lassent, s’ensuit un combat entre Disco et Rock. Une radio de Chicago organise en 79 une soirée  « The Disco Demolition Night » où seront détruits des tas de vinyles par  pure bêtise ou bien racisme et  homophobie ?

Et le Disco coulera …

j’veux du soleil 🌞

Et voilà qu’avec le départ de Jacques Higelin, je revisite la chanson française, la poétique, la sympa, la joyeuse, même si un poil nostalgique, mélancolique, la simple et vraie, celle qui se la pète pas avec de grands mots,  et j’ai retrouvé celle ci par hasard, en pensant, et sur You Tube  😉 mon autre mémoire,  à l’astre absent.  Un soleil dansant qui tombe a pic, il manque énormément au sens propre et au figuré !

la France est triste …

Alors j’écoute encore et encore de la musique tout en m’affairant chez moi puisque dehors c’est pas la joie …

En avril je serai puérile ! quelle envie d’ensoleillée Andalousie j’ai, envie d’aller y écouter ses guitares pleurer et rire, d’aller y faire la fête …

Bananes 🍌en morceaux

Ce fruit érotique a d’abord inspiré la sensuelle Joséphine Baker, 

puis The Hoosier Hotshots, et sa reprise rock par les Soft Boys ( clique )

Andy Warhol le peint sur la pochette du premier album des Velvet Underground

 

 

La fameuse banane  rockabilly a poussé sur bien des têtes … y’en a même un, Castelhemis,  qui a eu la sienne en panne !

Lio la coquine lui a fait un gourmand sort

N’hésite pas à coller d’autres morceaux bananesques  😉