Pschitt !!!

Ben ChenGonflée à bloc en cette soirée étincelante de mille lumières célestes par un fulgurant optimisme, soufflé par un vent épicurien, une ribambelle d’ombres de la nuit, pas ombrageuses mais hilares, lève l’ancre de sa prison enracinée depuis des siècles sur une terre devenue chieuse rengaine, pour larguer les amarres vers une nouvelle musique spatiale, peut être explosive, mais qui rassérène des esprits joyeusement soudés!

♪♫Ils ont tous cassé leurs coquilles♪♫

Après Joey, Johnny, Dee Dee, Tommy le dernier des Ramones, groupe de blousons noirs New Yorkais, de purs et durs rock’n’rolleurs endiablés, sans fioritures, a cassé lui aussi sa coquille en juillet dernier.

ben-chen-illustrations-9Martin Scorsese, un de leurs admirateurs est sur le projet d’un film prévu pour 2016,  retraçant leur épopée pour le quarantième anniversaire de leur premier album sorti en 76 ! J’ai eu le bonheur de voir ces gars déchainés à Londres en 80; Concert inconnu du Web mais gravé dans ma petite tête, pourtant tellement imbibée de concerts qu’elle en a oublié plein, mais le leur, aux morceaux très courts, ultra rapides, enchainés les uns aux autres,  terriblement dansants, efficaces, comme ils en avaient la recette unique, non !!!

ils ne vieilliront jamais  …

Le ver solitaire

J’ai il y a quelques temps écrit à moitié un recueil de poèmes, que, par paresse et insatisfait par ses fades rimailles, j’ai abandonné dans un coin puis oublié … jusqu’à aujourd’hui, où une odeur de moisissure m’a rappelé son existence. J’allais bruler mon navet lorsqu’une énorme larve s’en est éjectée. Complètement piquée de mes vers dont elle s’est copieusement nourrie, qu’elle a ingurgité des pieds à la tête, la bête se tortille d’un vorace plaisir non dissimulé !

ben-chen-illustrations-3"Tes vers étaient un délice cher poète, ça t’apprendra à douter de tes capacités " a t-elle ajouté  mordante …

Je n’ai pas osé les lui tirer du nez car je les aurais assassinés …Mais, un jour ou l’autre la morfale voleuse, installée chez moi, en accouchera et je les récupérerai …

Recyclage …

C’est en 2084 qu’est organisé le plus grand des jeux de grattage en ligne avec pour les gagnants un mythique paradisiaque age d’or prometteur de paix et bonheur. Ils sont des millions d’embobinés à avaler la pilule, à remporter le voyage, à partir avec pour seul bagage leur courage. Parfaits sont les décollages mais il n’y aura aucun atterrissage,  seulement un monstrueux embouteillage.  Très mauvais présage !

numero410zzfS’ensuivent des décapsulages organisés par le pire complot mondial de tous les temps, un immense nettoyage visant à débarrasser nos paysages de rêveurs, idéalistes, utopiques, révoltés , mécontents, inutiles de tout acabit, qui dans un ultime virage iront se perdre dans les nuages pour retomber nourrir nos rivages …

Les casse-pieds !

Suite à une réclamation urgente de mes pieds, pas si bêtes que ça , je leur ai offert quelques chauds vêtements bariolés, afin de les protéger des premiers froids, mais aussi de donner un bon coup de pied au cul de mon moral, si jamais il essayait de me laisser tomber comme une antique chaussette en dégringolant dans leurs habits de l’hiver dernier .

DSCF4652Mes deux porte-quilles, auxquels j’ai enlevé une belle épine sont si contents qu’ils me réclament sans cesse des séances d’essayage, dansent sans arrêt à tour de rôle. Je les emmêle,  ils me font perdre les pédales, je les ai même mis dans le plat, vidé de gnocchi, qui trainait oublié sur le plancher. Sur ce je termine mon trouble jus de chaussette, point arrosé de Grappa!

♪♫Ce n’est pas Tom Pouce mais Tom Petty♪♫

30 ans et quelques grosses poussières de rock sur ma planète lune que je suis le charmeur Tom Petty et ses Heartbreakers, qui n’ont jamais brisé mon cœur mais lui ont toujours fait un bien  fou <3 : ô yeahhh !

Il n’a pas pris de vilaines rides, ce souriant romantique rockeur sexagénaire,  toujours égal à lui même, ce poète un peu rageur à la voix  sensuelle et prenante … Et, un morceau de son dernier petit né en 2014 …

Quand un beau coeur court la gueuse

Il adore les langoureuses blondes, les pétillantes rousses, les tonifiantes brunes, les blanches, les noires, il n’a pas de préférence pour leurs couleurs à partir du moment où de vraies natures, qu’il ne veut pas trafiquées, enivrent son existence!  Il parcourt en toute saison des centaines de kilomètres pour dénicher celles qui le stimulent, le ravissent par leurs douceurs, leurs suaves amertumes, leurs piquantes, ou saugrenues saveurs, l’inondent de joie et désaltèrent par la même occasion ses amis, car il les partage toutes généreusement.

di147d Éternel assoiffé, il court tourbières et herbières, jusqu’au jour où une formidable gueuze de Monaco, rince le joyeux bockeur comme un verre à bière. Pris pour un p’tit con ( picon )  par un asticot de cercueil, ruiné, mais pas désespérados, il ingurgite gaiement une magnifique dernière …. avant de se retirer dans sa bière  :mrgreen:

mort_dans_cercueil

Là je vois rouge !

Et voilà que ce matin Roméo, farceur invétéré, après son cadeau d’une dizaine de kilos de haricots, a posé en douce sur la table quelques  tomates, planquées dans la cave à son retour d’Italie, me laissant ce mot afin de m’amadouer  " Si tu m’aimes, ma nouillette, mijote donc avec ces fruits gorgés de soleil une sauce ". Bonne pâte, et ce pas seulement pour l’épate, mais aussi pour mettre la main à la pâte, j’ai cuit à feu doux un coulis d’enfer, car mardi il roulera sous ses aisselles des gnocchis (de patates ) maison que nous dégusterons avec une bande de potes sous la pleine lune, qui devrait être épatante accompagnée d’une pluie d’étoiles filantes  !

DSCF4628