Le tombeur d’outre tombe !

Comme tu es magnifique poupette complimente un timide squelette essoufflé par sa course du cimetière au pré à une chouette nénette qu’il a repéré avec ses jumelles. Comme tu es horrible gigantesque squelette répond la cueilleuse de fleurs, pas femme à se laisser démonter pour si peu. La beauté ne se mange pas en fleurettes fillette, sais tu ? réplique vexé le tas d’os.

Dans quelques temps tu seras toi aussi une carcasse ratatinée. Pardonne moi pour ma sincérité mais même les roses se fanent à ta vue  ajoute l’insensible effrontée et puis tu as l’air terriblement empoté…

tim-burton-fashion-1009-12-deAlors je fuis, je ne voudrais pas que tu te flétrisses dit en courbant bas l’échine la momie

Avant de me quitter grand nigaud file moi l’adresse de ton tombeau, quand viendra mon heure je t’y rejoindrai, mais donne moi un bécot vieille peau !

Chic ! pense t-il, encore une  pour réchauffer mes vieux os :D

Un homme bien élevé en vaut deux !

Arrive l’ère de l’homme élevé en plein air , nourri exclusivement de produits naturels, un homme emballé, avec son consentement bien sur, sous vide, déjà intégralement plumé et nettoyé … par les impôts.

lhommeobjetdeconsommationUn homme que cœurs solitaires, collectionneurs, personnes en quête de l’oiseau rare,  s’arrachent, un homme frais et dispo , entièrement bio, prêt à être illico consommé, passé par exemple dans une casserole d’amour aux petits oignons, employé de la façon qu’il plaira à chacun: en homme de toutes mains, au foyer, de chambre, et même à la limite en homme lumière :mrgreen:
Cet homme n’est par contre cédé que sur présentation d’un certificat en bonne et due forme reconnaissant les qualités d’esprit et de cœur de l’acheteur

A corps perdus

Que voyez vous d’autre qu’une voiture sur cette photo? rien? Alors chaussez tout comme moi vos lunettes et examinez la de près. Il s’agit d’une publicité vieille d’un an pour un modèle de Fiat. Une bonne dizaine de beaux châssis féminins, des contorsionnistes artistiquement emboitées les unes dans les autres, peintes au pinceau par « Trina Merry » en reconstituent la carrosserie. Tout est érotique dans ce tableau, des pneus lovés amoureusement autour des jantes jusqu’au pare choc aux sensuelles lèvres entrouvertes !Fiat-500-Abarth2C’est une petite œuvre d’art,  mais reconstituer un vulgaire tas de ferraille avec des femmes pour mieux le vendre c’est tout de même légèrement machiavélique , non  :mrgreen:

Le suaire de la peur

Elle quitte la demeure qu’elle hante depuis une éternité, une demeure avec des habitants qui quoique en vie, sont d’un ennui mortel , pour épouser le fantôme de sa mort en compagnie de revenants bons vivants. Une robe resplendissante sur le corps, que la cendre a cent fois plus blanchi que l’Omo cher à Coluche, esprit ami, elle survole la ville avec une lampe, qui soudain s’éteint. D’épais nuages voilent la lune. Elle continue son chemin à l’aveuglette, tout en chantonnant la peur au ventre « Hou! hou ! Qui aurait l’amabilité d’éclairer ma lanterne?  » Pour toute réponse des loups garous hurlent. Elle s’introduit  dans une habitation sinistre d’où  émanent des appels lumineux.

400605-10200506244037134-18594399-n999_lowUne vision de métal noir, l’y accueille d’une voix d’outre tombe. « Je suis le service d’urgence, ton chant t’a sauvée, sans lumière, tu es délicieuse défunte en danger de mort. Prend cette frontale car d’affreux fantômes de la nuit abondent avant Halloween :  Et sois heureuse dans l’autre monde « 

Nom d’un hot dog !!!

Depuis le début de ces vacances, sur la demande de mes prévenants voisins partis en congés, leur fauvesse pour m’aérer, me sort .

DSCF4722Plantée devant ma porte elle me réclame à grands hurlements, me traine hors de ma niche pour des galops par monts et par vaux, rouspète si je ne ramasse pas les bouts de bois qu’elle jette à mes pieds, que je lui ramène en courant car tout de go elle repart …

A ce petit jeu sadique de chien à sa mémère, je crache mes poumons tandis qu’elle, relaxe, se marre de toutes ses babines retroussées. Elle a vraiment du chien et grâce à elle, j’ai la forme et des provisions de fagots pour passer un proche hiver qui ne sera pas de chien, je l’espère :mrgreen: comme vous tous !

Punk attitude is not dead

chicken,punk,rock,rooster,illustration,threadless-051d9d8bdffb8785e13a14b9cffd33ad_h2Il a perdu sa crête le jour où une coquette dinde de Carnaby street l’a plumé. Mais ce coup de Trafalgar n’a pas cloué le bec de l’ex coqueluche de poulettes de luxe qui a arraché depuis son épingle de ce jeu pas nourrissant.

1181_a731 2Décréti, il coquerette pourtant encore haut et fort du fond de son gosier, contre les zippies mous, ces farcis qui se laissent frire sans mot dire par des coqs en pâte et de sa cage à poule il les maudit tous encore et engore  !

« Si tu ne rhââââles plus tu finiras croque mort » est sa devise mais aussi la mienne : je veux pas finir au pot :roll:

L’Amor à Venise !

L’été 1984 où ce clip de Madonna a été tourné, nous vivions avec mon Vénitien préféré, non pas dans un palace mais dans une pinède sauvage du Lido de Venise, à l’intérieur d’une canadienne ensablée, entourés de copains comme nous à la rue. Nous venions de nous passer des anneaux de fortune aux doigts, espérant obtenir l’appartement promis par la mairie aux jeunes mariés, appartement dont nous n’avons jamais vu la couleur faute de backchich.

Lui habillé sobrement d’un jean râpé, moi d’un short usé, accompagnés de quelques amis vêtus à la légère, notre mariage a fait piètre figure. Mais on s’en fichait royalement et une bamboula sur la plage autour d’un feu de joie, où cuisaient des coquillages récoltés par nos petites mains, a suivi avec chants, guitares, vins et haschich !

Cette anecdote préhistorique car je suis retombée hier sur cette vidéo d’une madone que j’ai attendue à sa sortie d’hôtel du Lido ( j’aimais bien ses premiers morceaux), sans l’apercevoir, la pas vierge traitresse nous a posé un lapin :mrgreen:

Quand Ragna s’en balance !!!

Comme à toute approche de l’hiver des sans abris logent chez nous ! Outre mites qui naviguent entre boustifaille et linge, mouches pique-assiettes, colonies de fourmis en vacances, y’a des araignées de tous coloris et tailles. Nous les dopons à plein nez avec de l’huile essentielle d’arbre à thé. ça marche, hormis pour la souricette qui ripaille dans la poubelle et la faucheuse, fauchée de chez fauché, planquée dans les toilettes. J’ai détruit sa toile plusieurs fois en nettoyant tant bien que mal pour pas lui faire de mal. Madame résiste et la retisse dans la journée même.

imageDevant son assiduité je me suis attendrie. Je laisserai la mignonnette ragna, pas gnagna, danser et se balancer dans son petit coin de paradis. Mais va peut être falloir que je chope des insectes pour qu’elle survive !