En passant

la vache qui chante Mâ

Photos envoyées par ma sœur actuellement en Inde

La Vache maigre est une période de pénurie pour nous. Mais dans l’hindouisme, la vache symbolisant la mère universelle est vénérée. Il est interdit pour un Indien de consommer sa viande, de frapper, de contraindre, ou d’insulter l’animal. C’est pour cela aussi, qu’il y a beaucoup de bouchons là bas : les vaches se promènent où bon leur semble, même sur les autoroutes, et il est impensable de les priver de leurs balades.

 

⋙ Quiz de culture générale : connaissez-vous la mythologie hindoue ?

Dans l’hindouisme, la vache est le symbole de la non-violence. Elle est associée à  Shiva, Indra et Krishna (figure dominante de l’hindouisme, ce dernier est avant tout un dieu pastoral )

Tout ce qui provient de la vache est sacré. Elle fournit lait, beurre, urine et bouse (pour purifier, ou comme combustible). Elle est une figure maternelle, source de vie.

Alors là bas pas de vaches engraissées puis abattues, ni bien entendu d’horribles corridas !!!

Le meuglement de la vache en Inde se traduit par « mâ »qui veut dire « maman » 

Publicité

7 réflexions sur “la vache qui chante Mâ

    • Je l’ai écoutée 2 fois et jamais 2 sans trois 😘
      MERCI
      et ce bien beau morceau a à voir !

      This is the story about the lady that raised me, ah, ha, ha, ha

      Get up, get out
      Well, she was born in a log cabin in the backwoods of Blackfoot, Mississippi
      She drank moonshine, chews tobacco, raised thirteen children all by herself
      Never looked much like a lady, you see, she was too busy providin’ and raisin’ her babies
      Spent her evenin’s sittin’ in a rockin’ chair, never had much o’ nothin but was always willin’ to share

      Ma, talkin’ about Ma, yeah
      Talkin’ ’bout my Ma, talkin’ about Ma, yeah

      Education, she didn’t have none, never had a sick day in her life
      Stronger than any too-good man, you better believe it, oh, yes she was, now lookie here
      When Papa died, Mama put her love on a shelf, yes, she did
      She swore up and down on the good book, she wouldn’t love nobody else
      Made sure that we were in church every Sunday
      « Papa woulda wanted it that way », that’s what she’d always say

      Ma, talkin’ about Ma, yeah
      Talkin’ ’bout the lady that raised me, talkin’ about Ma, yeah

      Every once in awhile when Ma would get depressed, she’d go to the closet and get Pa’s guitar
      Sit herself down in the rockin’ chair, start hummin’ and strummin’, ha, ha, yeah, lookie here y’all
      That was Ma’s way of lettin’ off steam, in plain old English we could see that Ma was doin’ her thing
      Every once in awhile she’d shout, « Wow, let it all hang out »

      Ma, talkin’ about Ma, yeah
      Ma, talkin’ about Ma, yeah
      Talkin’ ’bout the lady that raised me, talkin’ about Ma, yeah
      Get up, get out, give it to me, give it to me, give it to me, whoa

  1. Bonjour chère Juliette,
    Ah, on a tout de même le droit de les traire puisqu’on utilise leur lait, etc…
    Mais si elle font un caprice et balancent un coup de pied, faut peut-être pas insister? 😉
    Bisous.
    Mo

Hello 😊 merci pour vos petits ou gros mots 😇

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s