Vidéo

The yardbirds

Turn Into Earth

How your restless hungry eyes
Speak of cloudy summer skies
The morning dew, turns into rain
Lonely winds will call my name
Dying leaves of seasons brown
Losing life as they drift down
Too soon in life, return to earth
Only they can know their worth
Distant dreams of things to be
Wandering thoughts that can’t be free
I feel my mind turning away
To the darkness of my day
DSCN3988

Vidéo

Charlie Parker et Jack Kérouac

Du Jazz , du bebop ce n’est pas coutume ici avec The Bird ni avec un Kérouac versifiant sur lui ! 

j’aime les 2 ❣ même si je n’ai pas encore terminé  » Sur la route  » ni beaucoup écouté Charlie Parker … mais sur ce long coup je rattrape un petit peu mon jazz perdu ! 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Charlie_Parker

Charley Parker ressemblait à Bouddha
Et son expression sur son visage
Était aussi belle et profonde
Que l’image de Bouddha

Vidéo

je suis toujours amoureuse des Soft Boys ❣

 
 
Dreams are my everything
I’m not here
Dreams are my everything
I don’t care
I hear green symphonies
In the silence
I hear black melodies
In the violence
I can’t concentrate
On a world I hate
I’m in love with you
What else should I do?
Dreams are my everything
And I mean it
I don’t need anything
I can dream it
I can’t concentrate
On a world I hate
I’m in love with you
What else should I do?
Vidéo

Barjoland comme le rocke si bien Paul Personne

Les mots m’laissent tomber n’viennent pas m’voir ce soir
Trahir tout l’dégoût que j’ressens
Les mots complices et durs pour dire le pire
D’autres ont j’té leur vie en les chialant mieux avant

Alors faut qu’j’me chante mon pote t’es là pour causer
Causer pour passer l’temps
Avec l’impression qu’tout sert à rien
Et que d’toute manière
D’main on aura tous foutu le camp

Salut l’Amour qu’est-ce que tu d’viens
Un paquet d’temps qu’jt’avais pas vu
Traîner dans l’coin

Viens j’ter un oeil un peu que j’te montre
Là où j’survis tout c’qui m’entoure
Car depuis tout c’temps tout c’temps qu’tu ronfles
Ca t’concerne plus tout ça, l’Amour
R’garde la-bas y’a Barjo-Land
C’jeu d’massacre est gratuit
Un peu plus loin y’a l’coin où tout le monde
Se dit j’t’aime
Mais où tous les coups sont permis

Alors l’Amour ça t’plaît chez moi
J’t’invite permanent
Mais où tu t’barres comme ça

P’tits mots naïfs pour coeurs minés
Qui s’paument et qu’espèrent toujours
Un soir une étoile et aimer
Tous les jours tous les jours
Pauvre grand mot tu t’vautres t’as plus d’fierté
Si tu savais c’qu’on fait d’toi
A toutes les sauces pour des idées
Pour du fric pour une croix

Alors l’Amour y’en a marre maint’nant
Qu’on en finisse vite ou existe vraiment
On t’attend on t’attend
D’puis trop longtemps.

Vidéo

Lola la la la la 🎶 Lola 🎶

Une célèbre chanson de 1970 des Kinks, un groupe ( de quoi ? de rock☺ ) fondé en 63 à Londres par les 2 frères Davies, chanson qui parle d’une rencontre dans une boite de nuit, rencontre qui fit jaser à l’époque !

Je l’ai écoutée des années sans la comprendre  alors voilà : une femme invite à danser un jeune homme, il lui demande son prénom, elle lui répond d’une voix sombre ( in a dark brown voice) Lola. Elle lui brise ensuite presque les vertèbres, car il n’est pas costaud, lorsqu’elle le serre contre elle : Well, I’m not the world’s most physical guy but when she squeezed me tight she nearly broke my spine , Oh my Lola … Il se pose des questions : Well, I’m not dumb but I can’t understand why she walked like a woman but talked like a man 🤔

La suite de l’histoire avec les paroles anglaises sur la petite BD animée marrante de cette chanson marrante