court-bouillon

Colin, très loin d’être un mollusque, termine au bar sa traversée de vingt mille lieues sous les mers lorsqu’une gigantesque ombre obscurcit l’océan.

Les cendres de Stella, l’étoile brûlante de passion pour Vénus, pleuvent sur le peuple de l’eau, et la star pourpre dégringole dans les abysses.

Etoile de mer

BOUSSADIA Julien –  IDmer

Colin, une crème d‘anchois, sort, sèche les larmes de la vieille star déchue mais encore plus éblouissante que Bardot jeune.

Une raie scie, un requin chirurgien et son second couteau, plus homard aux pinces précises, la tailleront en milliers de vives starlettes, faites sur le même moule, accompagnés par un concert anesthésiant de cigales.

C’est ainsi que naquirent  les étoiles de mer.

Combien d’habitants de l’eau y a t-il dans ce court court-bouillon ?

Quand Serpillon prend la relève de Cendrillon

Souffre-douleur de ses frangins, Serpillon enquille et serpille. Gare à sa bouille, s’il ne brique pas un coin, ne lave pas le beau linge des sagouins, lui habillé d’un chiffon, ou fait de la tambouille, lui nourri de briques à la sauce cailloux et de soupes à la grimace…

La moustache en détresse, dans un soupir d’épuisement, il claque, se retrouve au paradis où il trime aussi comme un fou, encore pour des clous.

Il prend ses cliques et ses claques, avec saint Hilaire, pour le pays de Cocagne, en perpétuelle joie : la nature y ruisselle de nourriture, pour tous et chacun, le travail obligatoire y est proscrit, l’avidité et la méchanceté inconnues.

Sur ce paradis terrien, Il s’initie au beau savoir de ne faire que ce qu’il aime, à une oisiveté méritée, qu’il exercera avec passion, et heureux grillon, il chantera son bonheur sous la lune bienveillante …

Vidéo

Quand la musique adoucit ma vie 🎵

Adoucit elle aussi les vôtres ?

Et oui 🤩 ! et une chanson que j’aime beaucoup, composée, chantée, jouée à la guitare par George Harrison «  While my guitar gently weeps »

et voici sa ravissante reprise, au ukulélé , par un presque illustre inconnu  » Jake Shimabukuro  » à l’époque à laquelle il l’interpréta, ( 2004 ? ), et à laquelle il doit en grande partie sa célébrité : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jake_Shimabukuro

Hippie hippie hourrah !

Nous avons demandé à une association d’accueillir pour les grandes vacances un enfant, mais, y’a eu confusion sur l’age, elle nous a envoyé un grand gosse, qui a débarqué avec sa panoplie …de hippie 

De ses vêtements bariolés à sa guitare sèche, à la fleur  piquée dans sa tignasse, à son pendentif  » Peace and Love « , tout y était. D’un immense sourire, il nous a salués d’un « Too much les amis, trop cool ! Je vous aime. J’arrive de Woodstock  avec un stock de grass « . Puis il a chanté faux en grattant son instrument désaccordé.

ça a duré 2 mois, 2 mois de peace and love à gogo, 2 mois de baveuses embrassades moustachues, 2 mois de chansons fleuries d’amour, mais casse oreilles.

Converti, notre couple casanier s’est métamorphosé en un couple libéré de Babas cool voyageurs. Nous sommes partis, du soleil dans les yeux, des fleurs dans les cheveux, la musique au cœur, les doigts en V, en pèlerinage à Woodstock, San Francisco,  Katmandou et puis ailleurs encore, grace aux conseils de Topito. 

http://www.topito.com/top-destinations-hippies

Depuis on plane  😎

Araignée du midi, quel appétit 😋

J’ai vu le jour dans un laboratoire Marseillais. On m’y soignait aux bonnes grosses sardines, mais à la longue ça a été lassant. Alors, à l’aube j’ai profité d’un instant d’inattention de mes geôliers pour prendre mes pattes à mon cou. J’ai filé en ville et j’y ai semé la terreur (les gens ignorent que je suis pescarienne), mais heureusement, ma bonne étoile m’a guidée chez ce couple. J’espère que leur frigo est rempli de poissons , et du frais .

« Chériiii, on a une araignée au plafond » Bonjour, calme et sang froid ! je suis pacifiste mais faut pas me contrarier sinon je prends la mouche et je fais plus dans la dentelle. Alors ne me donnez pas du fil à retordre.

Allez plutôt me préparer une bouillabaisse, ou un aïoli, ou un carpaccio de thon, ou des crevettes, ou des moules marinières…( tout sauf des sardines). J’ai une faim d’ogresse.

Vous verrez, nous tisserons ensemble de solides liens ❣❣❣

Tout est dans la chanson, ô yeah 🤩

Le ciel est aussi noir qu’un cauchemar sans espoir, presque digne d’un corbeau (clic)  anéantissant d’Edgar Poe : Il va, c’est sur, nous tomber sur la tête et nous écrabouiller.

Mais, les nuages ne percent même pas, n’évacuent pas leur chagrin, ne pleurent pas, ils stagnent et demeurent.

Mais, derrière leur sombritude brille une lueur.

Je prononce les mots magiques « ô sole mio rock me on « , je soulève un pan du rideau et derrière c’est le cadeau !  Le soleil malicieux m’accueille d’un clin d’œil complice ♪ ♫ ♪ ♪ ♫ Mes pensées automnales se font la malle ♪ ♫ ♪ ♪ ♫

C’est tellement bon de connaitre une formule pour faire apparaître la joyeuseté.