Quand le riz est vénère

C’est un riz noir, pas du tout énervé 🙂  simplement un peu long à cuire, environ 30 mn. Originaire de Chine, réservé autrefois à son empereur, qui en interdisait la consommation à ses sujets, surement à cause de ses propriétés aphrodisiaques. Encore un rabat-joie qui ne voulait pas que ses sujets jouissent des bienfaits de l’amour :mrgreen:

Depuis, une variété de ce riz de Vénus est produite en Italie du Nord. Il se marie très bien avec du poisson, des fruits de mer ou simplement de bons petits légumes : blettes, épinards … là , je l’ai cuisiné de façon plus impériale, avec quelques queues de langoustines, des herbes, des échalotes, de l’ail, du vin blanc et de la bonne huile d’olive,  miam ! miam ! 

Publicités

Dans la famille Chou mon chouchou 😋

Un délicat Romanesco, avec lequel, étant donné qu’il n’y a plus de saison comme le chantait Dutronc ( sauf que le fond de l’air est maintenant chaud) nous avons fait nos choux gras tout l’hiver. Et, ce soir notre repas sera ce risotto bête comme un ❓ à préparer.

dscn0936

La base pour 2 : Un petit chou- 150 g de riz rond à risotto- 1 oignon- un bouillon de légumes-2 cuillères (voir plus) à soupe de vin blanc sec- du parmesan- 3 cuillères à soupe d’amandes effilées- 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Cuire à la vapeur le chou détaillé en minuscules bouquets (qu’ils restent craquants). Chauffe le bouillon. Une fois l’oignon revenu, ajoute le riz en mélangeant jusqu’à ce qu’il devienne translucide, le vin, et petit à petit le bouillon chaud, badigeonne d’huile ton coude et mélange sans arrêt.  Quand le riz est cuit, mais pas collant, incorpore y en mélangeant piano piano le romanesco

Stoppe la cuisson, ajoute les amandes, le parmesan, mélange encore et régale toi , régalez vous sans prise de ⁉️

Quand je râpe ça dérape

dscn0902J’ai préparé hier ce délaissé des commerces.  une fois terminé de l’éplucher sur sa longueur,  grande erreur, j’ai compris ma douleur. Les vapeurs acides sorties de sa peau blanche ont d’abord mouillé mes yeux, pourtant couverts de carreaux,  pour ensuite caresser mes narines. Quand j’ai commencé à le râper j’ai pleuré comme une fontaine, des perles ont coulé de mon nez. J’ai navigué de la cuisine à la salle de bain me moucher, me laver les mains, rafraîchir mes yeux boursouflés qui n’étaient plus que deux minuscules fentes. Entre mes crises de pleurnicheries, j’ai continué à m’acharner sur cet indélicat si aigre en noyant au fur et à mesure ses filaments dans un bocal rempli de vinaigre.

Quel est le nom de cette racine qui chagrine mais que j’adore  ❓

Un gâteau pour les fainéants

Je suis mauvaise en pâtisserie, très flemme pour en faire, alors, quand l’envie me vient d’en préparer, je reste dans la simplicité. Confectionné en un éclair, ce gâteau ne paye pas de mine, mais, il est un poème pour les papilles !

DSCN01132

100 gr de sucre que je remplace par 80 gr de miel- 3 œufs- 90 gr de beurre ramolli – 80 de farine – 1/2 sachet de levure « chimique » – 3 grosses pommes rouges d’amour.
 Mélanger sucre, beurre, farine, levure plus les 3 jaunes d’œufs dans un saladier. Couper les pommes, déshabillées de leurs robes, en cubes grossiers. Fouetter les blancs en épaisse blanche neige, les incorporer délicatement au mélange, y rajouter les fruits .
Verser dans un plat, enfourner à four chaud, 200 °, 25 à 30 minutes, pas plus ( j’ai brûlé le premier)
Une douceur à tomber, dans les pommes, de plaisir !

Moi aussi je multiplie les pains

La première boulangerie pas vraiment aimable étant à 3 km nous avons investi dans une machine à pain et je me régale à préparer des baguettines. Je varie farines et ingrédients. Pour le dépaysement Baba cool je les enrobe de sésame, pour le rêve, de pavot. Des olives, des noix du basilic, du thym, de l’origan … nous transportent dans la garrigue. Pour la douceur j’intègre figues, raisins…œufs, lait,  beurre, huile d’olive …

Baguettines au sésame

Baguettines au sésame

Le hic c’est de rester à proximité de l’appareil pour entendre ses bips bips , vite y verser les ingrédients, puis enlever la pâte levée, la rouler sur le pouce, la badigeonner soit d’eau soit de jaune d’œuf, et l’enfourner, toujours bien accordé aux bips bips .

C’est du pain sur la planche de s’improviser boulangère ! et ce pain là que nous mangeons sec et au vin plus qu’à l’eau n’est jamais perdu, puisque nous ne nous le collons pas sur la figure, et ne faisons qu’une bouchée de ces baguettines que mes mains de mitronne multiplient à la sueur de mes aisselles.

Vidéo

Quand je sautille sur Clash …

ça me réchauffe le corps et la tête ! essayez 🙂 ce morceau dansant est une gymnastique du tonnerre à faire quand dehors tombent des cordes gelées et que le moral est un peu raplapla.

Et, accompagné d’un excellent « Tiramisu«  (recette originale) aux biscuits trempés dans un café noir enrichi de Marsala, baignants dans des blancs d’œufs fouettés avec un crémeux mascarpone puis, touche finale, saupoudrés de bon cacao, il est le top pour récupérer la forme !

Par ici la bonne soupe !!!

Les vieilles marmites de mon acabit font les meilleures soupes :mrgreen:

DSCN0556

De petits légumes de saison, tontaine et tonton, taillés menus avec un long couteau par mon assassine main de sorcière du potager, agrémentés d’un flot d’herbes alpines pas hallucinogènes ainsi que d’une pure tête d’ail de cru méridional, ébouillantés dans 3 litres d’eau , mijotés 2 bonnes heures n’ont pas fait grimacer mon époux pourtant quelquefois soupe au lait en ce qui concerne ma cuisine quelquefois pas vraiment divine

Ouf ! il n’a pas craché dans ma soupe arrosée d’huile d’olive non déflorée, parsemée d’un basilic biblique, de parmesan pas casse dents avec virevoltant dedans et pas pour l’épate de petites pâtes !

Mais quelle est cette soupe qui met tant l’eau à la bouche ?

Pour avoir la patate saugeons les pâtes 🍝

DSCN02992Une belle poignée de sauge fraiche, hachée menue, revenue 2 minutes dans un chouilla de beurre, additionnée, de pâtes préalablement cuites al dente (non à la mollassonne comme savent si bien les préparer les français :mrgreen: ) , arrosées d’un large filet d’huile d’olive, saupoudrées, nécessaire gouteuse touche finale, d’un généreux parmesan, délectera délicieusement vos papilles ! Aux bleus et beaux jours songeons vert, « herbaçons » avec simplicité les pâtes et nous aurons la patate pour la journée …

Vieilles patates décoratives retrouvées hier offertes aux voisins

Patates retrouvées dans la cave, que bonne pâte, j’ai offertes aux voisins

De putanesques pâtes !!!

Très loin d’être des nouilles, des Napolitaines aux cuisses légères, plus joliment écrit des dames avides de joie, auraient inventé la sauce « Alla puttanesca » à base de tomates sucrées, relevées d’ail, d’anchois, de câpres piquants, d’un hachis d’olives noires, arrosées d’un léger jet de piment, aspergées d’un poil d’origan, d’un sprout de persil,  sauce mijotée cuisine grande ouverte dans le but d’allécher les  passants en manque de chair, pour se rouler ensuite avec eux dans un digestif accouplement !

DSC025742Hier soir, j’ai rempli un cœur rouge de cette sauce d’amour que cuite et chaude j’ai déversé  sur des pâtes al dente, et après le repas tout a roulé …comme sur un tractopelle : mon rital m’a gratifiée d’abondants  » grazie mille  » en me bisant seulement le bout du nez  :mrgreen:

A savoir ce qu’il va « déguster » ce soir ?

L’épate du diablotin

bon appetitUn diablotin loser, délaissé par sa copine, s’ennuie à en mourir dans son infernale vie,  aussi triste qu’un feu sans joie. Pour racheter les méfaits de son engeance, reconquérir sa dulcinée, être aimé de tous, il sort de sa boite à malices, une sauce fraiche, d’un sanguinolent rouge vif appétissant. Il y ajoute, quelques piments, criants de vie, tout juste arrachés à leurs plantes, un verre de « Lacrima del Christo » qui coule depuis 2014 années du Vésuve, de bons morceaux de jeunes aulx, et, le tour est joué … les hommes se régalent, tout en larmoyant, car sa petite sauce est méchamment piquante … Jamais satisfaits ces hommes, mais, diable, qu’y si frotte s’y pique …  Sa diablotine, réchauffée à bloc, lui tombera dans les bras avec un torride  » Tu m’épates « 

N’oubliez pas l’huile d’olive, le parmesan, ni bien sur les pâtes!