A la conquête de l’au-dessous

Si brulant est le soleil, si accablante la chaleur, que l’humanité renonçant à conquérir un infernal au-delà mute en fruits de mer (les originaux tous décimés par sa voracité ) afin de ne pas finir elle aussi ébouillantée ou grillée.resident_fish_1398328120Chacun prend l’apparence de ses compétences. Certains méchants essayent de faire plonger, comme auparavant, ceux qui faute de bonnes étoiles n’ont pas gravi assez d’échelons pour sortir la tête de l’eau.

Heureusement de fortes pinces clament à coups de « Gaffe si t’en pince pas pour ma gueule, je pincerai la tienne« , mettant un terme à ces tentatives de recommencer sous la flotte les vilénies commises sur terre ferme !

Et arrive la solide ère solidaire « Entente pacifique » une aire de calme et de volupté, pour les nouveaux résidents de l’eau dessous, belle espèce pas encore avariée.

Question du jour : A savoir si les soulots résistent sous l’eau  ❓

Publicité

8 réflexions sur “A la conquête de l’au-dessous

  1. Se transformer en homard n’est pas une mauvaise idée, ça vit vieux… 😉
    Je te fais un gros bisou, chère Juliette!
    Mo

Les commentaires sont fermés.