En passant

Verlaine et Rimbaud : Amour ⛔

 

Dans ce café

Dans ce café bondé d’imbéciles, nous deux
Seuls nous représentions le soi-disant hideux
Vice d’être « pour homme » et sans qu’ils s’en doutassent
Nous encagnions ces cons avec leur air bonasse,
Leurs normales amours et leur morale en toc,
Cependant que, branlés et de taille et d’estoc
A tire-larigot, à gogo, par principes
Toutefois, voilés par les flocons de nos pipes,

(Comme autrefois Héro copulait avec Zeus),
Nos vits tels que des nez joyeux et Karrogheus
Qu’eussent mouchés nos mains d’un geste délectable,
Éternuaient des jets de foutre sous la table.

 Paul Verlaine 1891.

6 réflexions sur “Verlaine et Rimbaud : Amour ⛔

  1. J’avais raté ce billet là, Juliette,
    je ne connaissais pas ce texte de Verlaine quoique au courant de cet épisode de sa vie (qui n’a pas duré tellement longtemps) dont on ne nous a pas parlé à l’école. 😉
    Il faut reconnaitre que ce n’est pas son style habituel…
    Bisous,
    Mo

  2. Ce n’est pas le style de poèmes que j’aime chez Verlaine . Je préfère » les sanglots longs des violons de l’automne … » en fait, son côté plus romantique . 😉
    Bises

    • c’est son autre coté moins connu ! il y avait 2 Verlaine, le doux et le violent avec des poèmes qu’on n’apprend pas à l’école et une vie mouvementée
      Bise Pat et Bonne soirée

Hello 😊 merci pour vos petits ou gros mots 😇

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s