Image

De chaudes couleurs qui réconfortent mon cœur gros

et peut être aussi les vôtres 😙

Même si j’ai la chance de vivre près de la nature,  ce confinement avec tous les malheurs qui l’entourent me rend mélancolique et je pense quelquefois à ceux qui vivent enfermés en ville, et je ne veux plus prendre que des photos gaies de vie et m’habiller de couleurs vives pour essayer de sortir de cette petite neurasthénie …

Alors le coucher du soleil le soir du 31 ( j’ai raté la photo de la lune bleue)DSCN3949

Un bourdon qui se régale ( lui ne m’a pas donné le bourdon)et nos quelques crocus à safran tout juste fleuris qui rempliront une cuillère pour agrémenter un riz …DSCN3969


20 réflexions sur “De chaudes couleurs qui réconfortent mon cœur gros

  1. Je suis rentrée juste à temps pour partir en balade avant le couché du soleil et le ciel était magnifique, tout plein de moutons roses… Et ça, c’est irremplaçable pour se faire du bien à la tête ! Des bisous colorés Juliette !

    • ah oui Marla ❣❣❣ c’est irremplaçable !
      Gros bisous et garde la pêche ou la frite et belle soirée et courage pour le taf !
      je recommence ma formation demain au lycée 2 jours par semaine et les autres en télé travail …

  2. Hello Juliette 🙂 oui tu as raison, il faut s’habiller de couleurs vives, admirer les couleurs de la nature, surtout ne pas sombrer trop profondément dans la mélancolie…enfin, il faut essayer ! Bees multicolores, bonne soirée Juliette 🙂

  3. Toi aussi tu as le cœur gros hein Martine mais tu habites aussi près de la nature non ? je me souviens de ton texte à propos de ton arbre 😉 ah ! oui les habits de couleurs vives requinquent …
    merci Martine et soyons fortes !
    Big Bees du sud profond 😘

    • Oui, bien sûr. Mais tu sais quoi ? La mer est à 2 kms de chez moi, donc c’est interdit ! Et la forêt est à 8 kms : interdit aussi !!! J’en ai marre qu’on me prive de la nature, vraiment ras-le-bol…grrrrr. Big bees du grand nord Juliette

      • je ne savais pas Martine …tu sais je viens de terminer un livre d’un écrivain roumain Panaît Istrati, ( 1884 – 1935), Codine, qui raconte dans ce livre un épisode de choléra , et les gens de la petite ville quittent leurs maisons, sans rien, pour se confiner dans la foret, et beaucoup n’en réchappent pas …
        Bisous et je passerai te voir …

        • Ah oui je veux bien que tu viennes me voir car je me sens très seule, figure-toi que mes abonnés ne reçoivent plus les notifications de mes nouveaux articles. Il y a un gros bug et WordPress tarde à répondre à ma réclamation ! Ton bouquin paraît intéressant mais je crois que je le lirai à une autre période 😉 Bisous ma Juliette

  4. Merci tout plein, chère Juliette, et bise et un grand sourire à toi.
    Sûr que le concept de confinement à Charleville sonne différemment du concept de confinement à Enchastrayes. Mais ici également, le confinement lui-même est supportable et « on » peut même en faire quelque chose de très positif.
    Ce qui m’est beaucoup moins supportable est l’arrogance et la position de surplomb vertigineux de Ms Macron, Castex et Blanquer.

    • Tant mieux Gilles que tu réussisses à faire quelque chose de positif de ce confinement car ce n’est pas évident …
      Bise du soir (et demain au télé travail )

  5. Coucou d’ en ville , tout là haut où les murs sont faits de briques , les maisons toutes semblables ( dans certaines rues restées intactes mais ça change ) bref Le Nord 😉 Bisous

Hello 😊 merci pour vos petits ou gros mots 😇

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s