mes chères poupées de chair

Salut mes petits, alors on s’amuse bien chez moi, hein ! Nourris, logés, blanchis, vous menez une vie de château. Je subviens à tous vos besoins. Quant à moi, entouré de mes petits chéris, je suis plus heureux qu’un roi.

Je suis plus fort que Dieu !!! que dis je ? je suis Dieu !

On dit que j’ai la folie des grandeurs, mais j’ai gagné mon pari, rétrécir des humains : Un petit tour dans mon spécial sèche linge et le tour est joué !  Ah ! ah ! ah !  ils vont enfin comprendre mon génie ces minus qui rient de moi, et bien rira bien qui rira le dernier ! parce que vous allez procréer, oh que oui ! vous aussi ferez des tout petits bouts, mes petits chéris .

Vous serez les géniteurs d’une nouvelle espèce , celle des Riquiquis , murmure t-il encore … ne voulant pas effrayer de sa voix gargantuesque ses poupées chéries …

12 réflexions sur “mes chères poupées de chair

  1. tu es plus calé que moi dis !!!
    un beau merci mon cher copain et je vais me faire grand plaisir de regarder ce vieux film ( il a mon age ) en tendant bien l’oreille !

    ps : comme quoi ça me fera du bien de faire une formation de 2 mois en informatique cet automne …

  2. Si on rétrécissait l’humanité , on gagnerait de la place sur terre et on ferait peut-être moins de dégâts , ton idée est géniale ! Bizzzz

Les commentaires sont fermés.