le viol du bourdon

Hier, j’ai eu un sacrĂ© bourdon ! Tous les midis Monsieur Glouton passe dĂ©jeuner sur le balcon. Mesdemoiselles Capucines sont ses  desserts prĂ©fĂ©rĂ©s. Et, particuliĂšrement l’une d’elles, un ange de douceur. Ses petites pattes accrochĂ©es aux longs pĂ©tales de sa favorite, il l’a escaladĂ©e pour se jeter dans son intĂ©rieur, puis le rigolo petit cochon  y a basculĂ©, cul par dessus tĂȘte !  Quelques petites minutes de jouissance aprĂšs, heureux comme un roi , il s’enviole vers d’autres belles aventures …

12 réflexions sur “le viol du bourdon

Les commentaires sont fermés.