Terrassée par stress

A son réveil, elle étouffe. Elle tente de repousser des deux mains la faramineuse couette noire , qui l’enveloppe des pieds à la tète, mais sans succès . Elle se lève d’un bond éberluée par cette  intrusion , si douce et chaude, allongée sur son intimité  … Elle s’emmêle les pieds dans ce corps étranger enroulé autour du sien dont elle n’arrive pas à se dépêtrer,  et  tombe …une détresse immense la saisit mais elle se relève !

Le psyché au pied du lit lui révèle alors que l’intruse fait partie intégrante d’elle .

Elle se souvient soudain avoir eu la veille une formidable poussée d’ idées noires qu’elle a tenté de noyer dans un trop plein d’alcool …

Elle les a trop arrosées !

Elles ont démesurément grandi  !

Déstressée elle se fera deux longues tresses qu’elle taillera au sécateur et baignera dans de l’eau rose  …de vie …

Publicités

16 réflexions sur “Terrassée par stress

    • ouf ! j’ai terminé le boulot chiatique Frane imposé par le monde du travail et vive celui que l’on prend plaisir à faire ! et vivement ma retraite, mais c’est pas demain la veille, sniff
      un gros bisou

  1. Les « idées noires » sont des plantes qu’il vaut mieux ne pas « entretenir »! Laissons-les se dessécher c’est tout ce qu’elles méritent!
    Bise de Bruxelles, chère Juliette!
    😘🌺🌹

Hello 😊

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s