L’ange déchu

Tombée des nues

l’ingénue

fut la proie d’un hurluberlu

trou du cul.

Pas désespérée fille des rues

elle courait pourtant dans un  vide absolu

la nuit d’amour pleine et nue

elle dormait le jour seule et d’amour nue

Mais je l’ai connue

et l’ai aimée du mieux que j’ai pu….

Publicités

19 réflexions sur “L’ange déchu

    • mon ordinateur fonctionne à nouveau ! ouf …
      il fait tellement pitié ton ange déchu chère Mo …Brrrrrrr si misérable , Gros bisous

  1. Belle poésie énigmatique (brava !) et juste pour cela intrigante (comme disait Proust, la fenêtre ouverte sombre est plus charmante que la fenêtre ouverte éclairée).

    Tu es la maitresse de nuances, comme tes compatriotes : dans la peinture, la musique et la prose. Une civilisation fantastique, la vôtre. Je ne connaissais pas cette créature merveilleuse, malheureusement tombée.
    Tu m’as donné la chair de poule, Juliette.
    A bientôt.
    Giovanni

Les commentaires sont fermés.