Délire de Mac

Obsédé par les oiselles, un mac les collectionne.

Grâce à un irrésistible magnétisme il attire des centaines et centaines de conquêtes, capture ses proies sur sa toile, les y diffuse, les fait défiler en ligne sur grand écran, à longueurs de journées et de nuits, puis sa mémoire encombrée, il les libère, vives, au fur et à mesure dans la nature, afin que son cerveau saturé ne disjoncte pas encore plus, face à toutes ces oiselles captivantes …

Publicités

4 réflexions sur “Délire de Mac

Helloooo !!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s