Rouge de vie

Tes griffes bien agrippées sur les fins rameaux  d’un vieux lierre haut perché sur le mur de la maison , tu as patiemment attendu ton tour pour becqueter les graines sur la rambarde.

Tu as une mauvaise réputation de belliqueux, rouge gorge, mais je ne t’ai pas vu attaquer les autres oiseaux pour manger avant eux.  Tu es tout bonnement rouge de vie !

Tu te balançais doucement sur la branchette, attendrissante petite boulette, ta poitrine gonflée par ta chansonnette rythmée,  tout en zieutant les alentours.

Publicités

18 réflexions sur “Rouge de vie

  1. Chez moi, ce serait plutôt les mésanges qui exigeraient l’exclusivité. Cette année, il n’y a pas de mésanges, Dieu sait pourquoi, alors les autres passereaux en profitent. Bises, Juliette.

  2. C’est avec les autres mâles que le mâle rouge-gorge est teigneux. C’est qu’il tient à son territoire! Mais il se fiche des autres oiseaux.
    Autrement, il est très familier avec les jardiniers. C’est tout juste s’il ne vient pas au pied de la bêche dans son impatience à manger de juteux petits vers.
    Bises

    • hi ! hi! hiii ! improvise leur un poème satirique  » la cigale et la Tuffette » , c’est vrai qu’à la longue ces chanteuses peuvent fatiguer la cervelle 😀

    • moi aussi Martine , je les écoute beaucoup beaucoup et j’enlève très souvent la musique pour les entendre raconter leurs histoires d’oiseaux !
      merci 🙂

Helloooo !!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s