Double toit !

J’ai une tante rock’n’roll, une exquise canadienne, d’un certain age. Je vis cet été à ses crochets, planté avec elle dans son champ de blé, complètement fauché. Mais, elle se déchire tellement aux élixirs qu’elle me rend marteau : imperméable à mes tentatives de rafistolages de sa toile grêlée par toute une vie exposée aux intempéries, elle tombe toutes les nuits au tapis.

Je lui offre alors des sardines fraîches, ou bien des maquereaux , ses mets préférés,  puis la redresse. Comme elle a encore de l’étoffe, elle se tient quelques temps, bien fixée sur ses fils de fer, aussi droite qu’un piquet, puis s’écroule à nouveau.

Elle s’est couchée en pleine nuit dans ma chambre, étalée sur moi, complètement démontée ! J’ai dégrafé sa fermeture éclair pour la détendre. Elle m’a sommé de décamper, traité de gigolo, m’a sommé d’aller finir l’été sous le toit d’un tonton plagiste, qui lui , dispose de jeunes tentes droites, bien dressées et élevées, elles  😮 

Publicités

12 réflexions sur “Double toit !

  1. Ou un toi peut en cacher un autre comme disait SF. Ces jeunes tentes s’ouvrent toutes seules sans qu’on ait l’occasion de se faire pincer par la faîtière, sans plus rien avoir à tendre … not’ brav’ culture s’en va à vau l’eau ! Hilarant, Juliette ! Merci beaucoup et un tout bon bout de semaine à toi.

    • 😉 un plaisir que de t’avoir fait sourire Gilles … c’est un vieux texte recampé, remanié dans l’attente d’une inspiration que le boulot m’enlève …une envie d’aller avant la fin des beaux jours camper encore plus haut en montagne dans notre canadienne, une forte envie de rigoler toujours plus ! Bise 🙂

Les commentaires sont fermés.