Chères poupées de chair

Salut mes petits, alors on s’amuse bien chez moi, hein ! Nourris, logés, blanchis, vous y mènerez une vie de château. Vous n’aurez plus besoin de gagner votre pain, je subviendrai à tous vos besoins. Quant à moi, entouré de sujets qui m’obéiront au doigt et à l’œil, je serai plus heureux qu’un roi.

Je suis plus fort que Dieu !!! que dis je ? je suis Dieu !

On dit que j’ai la folie des grandeurs, mais j’ai gagné mon pari, rétrécir des humains : Un petit tour dans mon spécial sèche linge et le tour est joué !  Ah ! ah ! ah !  ils vont enfin comprendre mon génie ces minus qui rient de moi, et rira bien qui rira le dernier ! parce que vous allez procréer, oh que oui , vous aussi ferez des petits, mes petits.

Vous serez les géniteurs d’une nouvelle espèce , celle des Riquiquis , pense t-il encore … ne voulant pas effrayer de sa voix gargantuesque ses poupées  …

Publicités

12 réflexions sur “Chères poupées de chair

  1. Mais où vas-tu chercher tout ça ? Les poupées de cire ou de plastique m’ont déjà fait cauchemarder, mais alors là !!! Tu as franchi la limite, Juju 🙂
    Bon dimanche, bees…

    • 😀 c’est toi qui parles Martine ! toi qui a écrit « Histoires courtes et improbables  » avec ses nouvelles d’un autre monde …

Les commentaires sont fermés.