il avait comme un p’tit coup dans l’aile

Ce drôle d’oiseau est resté une bonne dizaine de minutes à aller, venir, à tourner autour du nuage, à tourbillonner, soufflé, aspiré par un vent joueur. 

Puis happé par le cumulus qui s’assombrissait à vue d’œil, le petit point d’exclamation a disparu de notre horizon.  Fort heureusement pour lui l’orage n’a pas pété …

Certains, qui ne manquent pas d’air, ne reculent devant rien pour partir au septième ciel. C’est tellement bon de quitter terre en volant … en rêvant …même si redescendre est parfois raide !

Publicités

17 réflexions sur “il avait comme un p’tit coup dans l’aile

          • il y a 2 ou 3 ans Gilles, un copain instituteur à Saint Paul sur Ubaye nous a raconté qu’il avait vu des chasseurs redescendre à coups de pieds un chamois qu’ils avaient blessé … plutôt que de l’achever et de le transporter …comme quoi les hommes qui ont soi disant une intelligence du cerveau, manquent souvent cruellement de celle du cœur, et sont plus vautours que les gypaètes !
            une anecdote qui m’a marquée !

          • Les gypaètes sont des charognards. Ils ne s’en prennent pas aux chamois vivants. J’ai une photo quelque part, prise au dessus de chez toi, en bas de Costebelle, qui montre un groupe de petits chamois, sur une toute petite plateforme au dessus des serres. Un matin tôt, en arrivant près des eaux tortes, j’ai rencontré deux chasseurs de chamois, des silhouettes sorties du brouillard, en tenue de camouflage, fusil à lunette dans le dos. Ils m’ont demandé le chemin. Le chemin aux eaux tortes ! Ils descendaient de mars ? Bises et bonne soirée, Juliette.

          • Un petit livre que j’ai dévoré et adoré et que j’ai laissé à mon ami d’Enchastrayes : Le chamois et le papillon, Eri de Luca. Juste superbe.

          • merci !
            mon mari l’a, je le chercherai et le lirai !
            😉
            je l’ai aussi dévoré en une heure 🙂
            un superbe récit …

  1. Waouh ! J’adorerais faire ça mais impossible, j’ai déjà le vertige en haut d’un escabeau….
    Belles images et belle musique, Juliette 🙂 bees

    • courir avec une toile sur le dos, pour se jeter du haut d’une montagne dans le vide (même accompagnée) ne m’a jamais tentée non plus Martine (on m’a offert un vol en parapente, un jour, j’ai refusé ) … bees et merci 🙂

Helloooo !!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s