A mon école buissonnière

Une superbe plante avec plus de 900 espèces dont beaucoup médicinales : antiseptique, antisudorifique, antispasmodique, céphalique, coronarienne, digestive, diurétique, fébrifuge, laxative, fluidifiant sanguin, stimulant pour la mémoire, la peau, le corps , elle a toujours été associée à la longévité.

D’autres espèces, elles, hallucinogènes sont encore utilisées dans des rites chamaniques de purification contre les nuisances occultes par des tribus amérindiennes ou comme psychotropes. Les Chinois échangeaient leurs feuilles de thé contre les siennes. Panacée au moyen âge, asthmatiques et fumeurs normaux les roulaient au 18 ème en clopes. 

Elle est aussi excellente en cuisine : j’en mets presque dans toutes les sauces. Faudrait que je mijote avec, un de ces 4, un aigo boulido (clic),  soupe provençale qui nettoie et requinque après un excès de bouffe  !

«Qui en a dans son jardin, n’a pas besoin de médecin» notre arbuste a 8 ans et nous n’en avons encore pas  😉 

Publicités

16 réflexions sur “A mon école buissonnière

  1. ◘ẅ◘ dit :

    Pourquoi faire compliqué quand on peut faire si simple, le médecin est dans le jardin !

  2. On y revient…. mais je t’avoue qu’en infusion ou décoction je ne raffole diantre pas de la sauge …. faudra que j’essaye de la distiller 🙂

Les commentaires sont fermés.