Et un pauvre diable créa une femme

Je veux une compagne, je m’ennuie comme un rat mort sous ce soleil de Satan trépigne un vieux petit bonhomme !

Aidé d’un grimoire il élabore un élixir sensé créer une femme du tonnerre d’Éros, auquel il rajoute du doux pelage de chat, des poils de moustache d’une souriante souris, des plumes de rossignol, des pétales de fleurs, de savoureux fruits … toute la joliesse de la nature qui l’entoure, sans oublier le petit morceau de courge, afin qu’elle ne soit pas plus intelligente que lui  !

L’apprenti sorcier fait mijoter ces ingrédients dans un beau cul de poule. Abracadabra, sors de là poupée ! s’exclame t-il euphorique, en flambant le tout avec un rhum de derrière les fagots dont il a  abusé …Une merveille surgit des flammes !

Merde alors ! s’exclame t-il apercevant les boites vides de cœurs d’artichauts et de foie de morue, ajoutées par erreur …

Publicités

12 réflexions sur “Et un pauvre diable créa une femme

    • n’est ce pas qu’elle est géniale cette Eve 😀
      il fait un soleil d’enfer à Marseille Lily, merci beaucoup pour mon papa, je t’embrasse

  1. Ce son me rappelle étrangement quelque chose 😉 Tu me fais replonger dans les « diableries »….mais j’aime ça !

  2. Effectivement , ça date !! 😉
    Très bien pensé le coup du ptit bout de courge 😀

    Des bizz sous l’parasol !

    • ça grésille même 😉 c’est marrant Tuffette, parce c’est un billet « retapé » d’il y a 4 ans et tu m’avais écrit sur l’ancien  » pourquoi de la courge ? je n’y avais pas précisé le pourquoi …
      et oui on flambe au soleil, bise

  3. Coucou Juliette ! Il faut donc bien faire attention aux ingrédients qu’on met dans la marmite . Bizzzz

Les commentaires sont fermés.