Elle était trippante

Elle est là, au milieu du rock garage. Sa vue lui donne tellement de cœur au ventre qu’il joue sans répit, avec ses tripes, pour qu’elle daigne enfin lui jeter un regard. Il hurle du fond de ses entrailles son chant de loup.

En folie sur son crane sa banane en danse de crânerie. Mais la sorcière adorée ayant d’autres chats à fouetter, ce pitre n’est pas son trip, s’envole avec, agrippés à ses longs cheveux noirs, des chauves saouls qui rient, à s’en péter la bedaine, de lui

Mauvais trip. Les viscères à l’air, il est bienheureusement guéri de sa passion tord boyaux par son gros colon, lequel remet avec un grand point final tout en ordre dans sa peu banale querelle intestinale.

Publicités

5 réflexions sur “Elle était trippante

Les commentaires sont fermés.