Pépé le tatoué

Ah ! les jeunes j’ai bourlingué, matez mes tatouages. C’est pas pour rien que je suis tout cabossé avec des valoches sous les yeux. J’ai fait le tour du monde, toujours bourré, à bloc, et j’y mettais le paquet, j’avais du coffre.

Alors, pour ne pas perdre sa caisse pépé avait plus d’un tour dans son sac : je me délestais du superflu, à l’insu de mon patron qui de toute  façon planait tout le temps, et allégé je continuais!  A l’époque on avait pas de roulettes, mon seul bagage était ma force.

Heureusement que je suis un dur en cuir parce que j’en ai vécu et pas que du beau. J’en ai bavé sur la route de Katmandou. J’ai failli finir la peau trouée dans un trek. Alors ni une ni deux, pépé s’est fait la malle en douce pour rentrer, se mettre au vert, au bercail.

Enregistrez moi les mioches : le voyage forme la jeunesse mais peut aussi déformer la vieillesse, alors jamais d’excès de zèle au travail !

Publicités

6 réflexions sur “Pépé le tatoué

Les commentaires sont fermés.