Vies de chiens

Le citadin habitué des salons de beauté, toujours sur son 31, pose quand on le photographie. La pacouline échevelée prend des bains de rivière à poil, ne se défrise pas si personne ne la reluque.

Le vacancier chien, bien éduqué par sa patronne qui surveille d’un Å“il farouche et la propreté de sa blanche robe et celle de ses fréquentations, ne s’aventure ni sur les sentiers bouseux ni à draguer la belle des champs, débauchée qui ne pense qu’à rouler sa bosse dans la cambrousse et n’a nul besoin de permission pour des escapades dont elle revient souvent crottée.

Lequel des deux a une vie de chien ?

Publicités

14 réflexions sur “Vies de chiens

    • alors je vais voter  » Faire entendre le Chant des Chiens » ou « Nos vies (pas de chiens) et pas leurs profits » ou  » Faire battre le cÅ“ur du chenil » 🙂

  1. je me suis régalé de bout en bout avec les liens que tu as mis chez moi. Et j’ai terminé avec les champignons magiques. Yeah ! Faudrait peut-être que je raconte un jour mon expérience communautaire du côté de Forcalquier…
    Bizzz Juliette, je t’adore comme tu es et comme tu es restée

    • c’est du vécu pas triste 😀 oui, raconte nous aussi cette expérience dans les Alpes de hte Provence !
      c’est très sympa d’avoir lu 😉

  2. chienne de vie pour l’immaculé dirai-je et vie de chien pour …comment dis tu déjà ? … la pacouline 😀
    Bizzz et clavier neuf !!

Les commentaires sont fermés.