Des souris et des femmes

 

Le jour Pussy  fĂ©minine  jusqu’au bout des ongles joue avec de petites souris de ses amies,  la nuit Pussy fĂ©line  jusqu’Ă  la pointe des griffes joue au chat et Ă  la souris avec des chauves souris envoĂ»tĂ©es par le son de ses cordes mĂ©talliques. Elle ne les croque ni vivantes ni mĂȘme cuisinĂ©es, mais les regarde virevolter. Une fois les souris volantes hypnotisĂ©es par ses yeux dorĂ©es, elle les saigne dĂ©licatement, puis de sa langue de velours colmate leurs plaies.

L’Ă©lixir embouteillĂ©, lui donne ainsi qu’Ă  ses amies , une vitalitĂ© du tonnerre des sorciĂšres.

Publicités

13 réflexions sur “Des souris et des femmes

  1. HOLLĂ© …. Bonne annĂ©e, je ne sais plus Ă  qui je l’ai dit, mais il vaut mieux deux fois que pas du tout ! Bizettes !

  2. Ça change de « Des souris et des hommes » et ce n’est pas du tout la mĂȘme ambiance,..
    C’est du fantastique que tu nous fais…

    Au fait, j’ai copiĂ© ce film Ă  la tĂ©lĂ©, je vais le regarder tranquillement.

  3. l’affiche est belle ! merci ! je suis allĂ©e lire le rĂ©sumĂ© et en voir un extrait …
    tu pourrais écrire des historiettes fantastiques, Mo, avec tout ce que tu as lu et regardé
    bon film alors 🙂

  4. Moi tout l’elixir que j’ai bu le 31 ne m’a pas donnĂ© la force du tonnerre, bien au contraire… 🙂 Bonne annĂ©e Juliette !

Les commentaires sont fermés.