La fugueuse de Brexit

J’étais chez moi à regarder voler les mouches. L’une d’elle, bourdonnante de gaieté, est passée devant mon oreille…

0_9ad83_a551562_MBzzzz, I just arrived from London. It was such a long flight to come here. I’m a lovely blue fly, as blue as your sky. I’m worry free, in life, but humanity doesn’t like me. She says » you’re dirty  » but doesn’t realise that her world is dirter than me. But, I feel alright, yeah! so happy to visit your country. Ohhhh ! what a nice cup of coffee ! 

Et la petite mouche à l’esprit ouvert a plongé, à mon insu,  dans mon café. Depuis que je l’ai gobée, je pense en anglais.

...Time flies like a fly  …

Advertisements

11 réflexions sur “La fugueuse de Brexit

  1. Une façon bien particulière d’apprendre l’anglais, et ça a l’air efficace..
    Si tu veux apprendre ma langue, tu me dis et je t’en envoie quelques unes de chez moi.

  2. Comme en argot, « gober » veut dire « aimer » ou « apprécier », il n’est pas surprenant que tu sois devenue anglophile après avoir gobé cette mouche, non?

  3. sisyphe l'afranchi dit :

    Penser en anglais pour avoir avalé une mouche à merde dans son café. C’est une bonne affaire, un bon troc. Mais penser à quoi? A quoi pourrait penser une mouche british?

Helloooo !!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s