Quand les zanimaux de Franquin inspirent une gourde !

monstre4Corneglia,  ayant pris racine sur le dos d’un pauvre hère, le déleste  lors d’une sécheresse de ses derniers radis,  afin de désaltérer Boilo le croco, qui dans sa mare à sec, pleure les larmes de son corps.

monstre cornu de FranquinLe cerf vidé, brame la voleuse infidèle envolée. Sourde à ses pleurs, elle ravitaille en eau le sac à rides, qui en bulle de bonheur. Le cocufié va trouver le dur à cuire, qui ne le laisse pas de bois « il a enfin trouvé chaussure à son pied » 

Crocodile de Franquin Boilo face à ce cornu capable de transporter des jericanes, promet de lui léguer sa peau. Corneglia baye de déplaisir à l’idée de perdre ses 2 cocos !

Après un long conciliabule pétillant de vie , Boilo , Cornéglia et Cerfvidé formeront un ménage à la vie et à l’amor !  jusqu’à ce qu’un drôle de zèbre  » Lafonteigne » ne vienne l’écumer à coups… d’eau de vie !

Ce sera une autre histoire gazeuse, de culs non bénit, sans prout-prout tralala !

Publicités

13 réflexions sur “Quand les zanimaux de Franquin inspirent une gourde !

  1. darwin le vert dit :

    On dirait le parti des écolos! J’espère qu’ils n’auront pas d’enfants. C’est déjà assez le bordel!

Les commentaires sont fermés.