Quand une grenouille chante en anglais, ça pète les watts !

Après 3 semaines de tchatche en anglais , 7 h par jour à parler la langue des roast beefs,  la froggy que je suis pense en cette langue de tendre bœuf  quand elle rentre dans son cloaque …  et c’est fun ! ma cervelle en ébullition fait un mix up  de 2 langues. Je pensais avoir oublié des expressions apprises sur le tas londonien, il y a environ 30 ans et voilà qu’elles resurgissent au galop. J’ai oublié celles qui ne me plaisent pas et j’en ingurgite de nouvelles qui me bottent !

Le cerveau sélectionne, garde  ce qu’il aime et vire ce qu’il n’aime plus, comme un ordinateur ! Our brain is a computer !

Je ne sais plus où donner de la langue, comme mes collègues ! mais, avec un p’tit effort nous la remettrons à son  juste poste,  dans nos bouches, pour chanter, chatter et chercher du taf…

Nous qui aimons avoir la tête dans les étoiles sommes obligés de la reposer, de tant à autres, sur la dure terre …

Publicités

20 réflexions sur “Quand une grenouille chante en anglais, ça pète les watts !

  1. Oh good ! So now we have to speak English ? Or shall we continue in French?
    😉
    Bon week end Juliette
    Have a wonderful day

  2. oxygène dit :

    Géniale! Avec cette pratique de l’anglais tu vas pouvoir trouver un travail interessant. A quoi tu penses?

  3. oxygène dit :

    Penser à rien en anglais c’est plus classe que de penser à rien en français.

    • oxygène dit :

      Oui la grenouille qui veut être aussi grosse que le boeuf. Ce n’est pas une chimère, mais une erreur de la nature.

  4. j’ai appris hier que le chant des grenouilles de la grande bretagne était  » Ribbit  » et non Coââ, et que leurs vaches chantaient « Moo  » au lieu de meuh! Josy

Les commentaires sont fermés.