Let’s go !!!

DSCN0263

J’aime bien voir en ces matins ensoleillés cette voiture bleue garée devant ces rouges coquelicots !  une invitation colorée au voyage … un chaud rêve fleuri d’évasion !!!

Avant de prendre les rafraîchissantes douches ponctuelles  de fins d’après midi : atchoum !

Pourvu que l’été ne soit pas pourri !

Reviens nous visiter Soleil de la vie…

Ne nous laisse pas moisir mais fais nous swinguer !!!

Advertisements

20 réflexions sur “Let’s go !!!

  1. oxygène dit :

    Ces couleurs, ce ciel, cet air… cela nous parle! Que demander de plus qu’une surface plane pour s’allonger , respirer et regarder….

    Quand je pense à des grincheux ( c’est pas moi, c’est l’autre) qui veulent nous faire dénigrer les cartes postales! Rien à cirer, les cartes postale c’est beau et on les prends telle quelle et on en redemande!

  2. on a pas trop à se plaindre vu que la pluie ou plutôt les déluges arrivent la plupart du temps tard , mais bon les maisons sont très humides et nous aussi Michel !
    et demain rebelote chez toi aussi , quelle poisse ! merci pour ton souffle ensoleillé sur ton soleil 🙂
    bees

  3. j’adore les coquelicots !! jolie photo !!!
    pour le temps pourri je confirme j’ai une angine et il parait que grace à ce temps pourri il y a une recrudescence d’angines du Printemps !! on aura tout vu ‘haha’ …
    (vive les antibiotiques du Printemps !!…)

    ps : je viens du blog des caphys que je suis 😉

    • le meilleur antibiotique (je ne prends jamais ces merdouilles chimiques! ) c’est le soleil Myrtille , et les plantes ou fleurs non ?
      bon rétablissement !

  4. Coquelicots, musique et soleil, que demander de plus?
    Le soleil, je vais en profiter demain car après, c’est de nouveau une semaine de pluie qui est prévue chez moi!

    Le myosotis, et puis la rose,
    Ce sont des fleurs qui dis’nt quèqu’ chose !
    Mais pour aimer les coqu’licots
    Et n’aimer qu’ça… faut être idiot !
    T’as p’t’êtr’ raison ! seul’ment voilà :
    Quand j’t’aurai dit, tu comprendras !
    La premièr’ fois que je l’ai vue,
    Elle dormait, à moitié nue
    Dans la lumière de l’été
    Au beau milieu d’un champ de blé.
    Et sous le corsag’ blanc,
    Là où battait son coeur,
    Le soleil, gentiment,
    Faisait vivre une fleur :
    Comme un p’tit coqu’licot, mon âme !
    Comme un p’tit coqu’licot.

    C’est très curieux comm’ tes yeux brillent
    En te rapp’lant la jolie fille !
    Ils brill’nt si fort qu’c’est un peu trop
    Pour expliquer… les coqu’licots !
    T’as p’t’êtr’ raison ! seul’ment voilà
    Quand je l’ai prise dans mes bras,
    Elle m’a donné son beau sourire,
    Et puis après, sans rien nous dire,

    Dans la lumière de l’été
    On s’est aimé ! … on s’est aimé !
    Et j’ai tant appuyé
    Mes lèvres sur son coeur,
    Qu’à la plac’ du baiser
    Y avait comm’ une fleur :
    Comme un p’tit coqu’licot, mon âme !
    Comme un p’tit coqu’licot.

    Ça n’est rien d’autr’ qu’un’aventure
    Ta p’tit’ histoire, et je te jure
    Qu’ell’ ne mérit’ pas un sanglot
    Ni cett’ passion… des coqu’licots !
    Attends la fin ! tu comprendras :
    Un autr’ l’aimait qu’ell’ n’aimait pas !
    Et le lend’main, quand j’lai revue,
    Elle dormait, à moitié nue,
    Dans la lumière de l’été
    Au beau milieu du champ de blé.
    Mais, sur le corsag’ blanc,
    Juste à la plac’ du coeur,
    Y avait trois goutt’s de sang
    Qui faisaient comm’ un’ fleur :
    Comm’ un p’tit coqu’licot, mon âme !
    Un tout p’tit coqu’licot.

Helloooo !!!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s