Renaissance

Il se rĂ©veille dans un Ă©tat second. Il se lĂšve dans des craquements, rongĂ© par un mal implacable. Il tombe, ses jambes tordues ne le portent plus. Elles flanchent sous le poids de son torse recouvert d’une Ă©paisse Ă©corce, de ses bras, de longues branches avec lesquelles il s’agrippe aux meubles. Son crane sur lequel jaillissent des rameaux triture son cerveau. Il ne reste de son apparence humaine que son visage bouleversĂ© par le blues.
Heureusement coule dans sa bouche un liquide nourricier, une sĂšve onctueuse qui lui donne la force de traverser la maison en rampant, d’Ă©ventrer la porte d’entrĂ©e, de rouler jusqu’au jardin oĂč il s’enracine en silence, dĂ©livrĂ© de ses angoisses d’homme.
aeadb2cb9bb99acb4d089e3943591f71
Resplendissant il s’Ă©lance vers le ciel
Ă©lĂšve son feuillage vers les nuages
et fait un grand clin d’Ɠil au printemps !
Publicités

14 réflexions sur “Renaissance

    • c’est le dernier album solo de Jeffrey Lee Pierce je crois bien ( 92) 4 ans avant de mourir , et oui c’est trop bon 😉 des reprises de vieux morceaux de blues Ă  sa trĂšs belle façon !

  1. Quelle poĂ©tesse tu fais ! Il faut dire que la musique qu’on aimeuuu… s’accorde tout Ă  fait avec cet arbre torturĂ©….qui s’Ă©lance vers le ciel, envers et contre tout ! Un vĂ©ritable bluestree 😉

    • poĂ©tesse gribouillesse ouais 😀
      merci Martine 😉 je suis pas vraiment blues mais le sien j’aimeuuuu ! et sa voix !

  2. Bonjour Juliette
    ComplĂštement sĂ©duit par cette musique que j’ai Ă©coutĂ©e pendant les 6:52.
    Il faut avoir la tĂȘte dans les Ă©toiles et les jambes bien enracinĂ©es dans le sol profond pour crĂ©er un tel flux d’accords.
    Bise et bonne soirée.
    Je réécoute

  3. un petit coucou en rattrapant ma lecture et osant l’Ă©coute de temps Ă  autres …accoustique ou encaustique , faut choisir !! 😉
    Bizzz et repassage

Les commentaires sont fermés.