Y’en a marre de marre !!!

Et oui …le monde avance comme ça …

Travailleurs :mrgreen: ne nous laissons plus traiter comme des paillassons sur lesquels des mal-décrottés essuient leurs souliers souillés  … qu’est ce que j’ouvre de plus en plus ma gueule au taf  ! non mais hoooo !  le temps de l’esclavage est révolu, les petits chefs qui se la jouent grands chefs, pour avoir de l’avancement, en brimant les autres devrait être dépassé, et pourtant les malappris affluent toujours dans le monde du travail !

mais pour qui se prennent ces  Moi Je !  » moi qui  suis plus haut placé que toi, dans un bureau, qui ne suis pas sur le terrain, ou le suis pour si peu, j’ai le droit de te donner des ordres idiots, de te faire bosser à mon gré  » Ils se pensent grands, et ne sont en fait que des petits en mal des bonheurs de la vie … comme elle se devrait d’être,  simple et surtout humaine.

Ces gens passent à coté des autres sans les voir et moi la petiote je leur pète au nez  !

Et vla que je me la joue encore rebelle :mrgreen:  mais je ne supporte plus ces gens là !!!

Publicités

19 réflexions sur “Y’en a marre de marre !!!

  1. Quel joli coup de gueule! ( si je peux dire!)
    Profite bien de ton w-e! Bise, chère Juliette.
    Ps: je me réjouis d’être à la retraite!😉

  2. Ma route a souvent croisé ces imposteurs, ces frustrés : au lycée, au service militaire, au boulot, partout !…
    J’ai subi. Et puis un jour j’ai réagi : je suis devenu méchant avec eux. Mais finalement, à la longue, je n’aimais plus être méchant, même avec ces parasites.
    Alors, aujourd’hui (quand j’ai la chance de trouver un boulot) je reste indifférent, imperméable et stoïque… c’est très jouissif !
    On est les plus forts, hein !!!

    Bonne journée Juliette 🙂

    ps : je crois me souvenir d’une interview pas piquée des hannetons donnée par Bernard Blier à ce sujet.

    • Merci Gavroche pour tes paroles apaisantes ! oui j’ai affaire à un frustré là …et je vais essayer de rester stoïque et forte jusqu’au bout 😀 pour que ça ne dégénère pas …

  3. Tuxnux dit :

    Je ne vois plus qu’une solution ou deux tu les poursuis soit avec la poêle soit avec le rouleau à pâtisserie

  4. Ne prends pas le couteau de cuisine , c’est trop dangereux ! 😉
    Il vaut mieux ne pas accorder d’importance à ceux qui se croient supérieurs au boulot ou dans la vie , ils finissent toujours par se prendre  » le choc en retour » un jour ou l’autre , c’est la loi de la Nature . Bisous

  5. Et tu n’es pas une petiote ! Tu es une belle Dame au grand coeur . Tu es notre copine , la star du Net « Juliette Pouët Pouët » 🙂

  6. Anonyme dit :

    Heureusement qu’il y a les fonctionnaires de l’inspection du travail! Un collegue m’ a montré une lettre ou il lui expliquait comment etre stratégique et construire un dossier pour baiser ces petits chefs. Il donnait les cordonnés « bon psy » . Qui vous fera sans difficultés des arrêt. Mais juliette tu as pris une autre bonne idée. Chier à la geule des petits chef de ta colonie.

  7. Anonyme dit :

    Oui, a quand la révolution? Il faute leur péter à la gueule quand ils veulent te faire travailler pour ton salaire!!! Ils touchent, eux-même, à peine ^plus que le smic. Ce sont des traitres à la classe des travailleurs. C’est la lutte des classes dans la restauration achi parmentier. Il faut rien lacher.. Mais il faut faire vite puisque les vacances des enfants ce n’est que pendant 15 jours.

  8. vivre sa vie dit :

    Courage juliette. N’abandonne pas. Tu as le droit de faire ce que tu veux. Tu es libre. Tu n’as pas à accepter le jugement des autres!!! Un contrat de travail ce n’est qu’un contrat de papier qui oblige les capitalistes à te donner de l’argent à la fin du moins. Autrement, toi, tu le respectes que quand tu le sens! Le vivre ensemble, le collectif, le respect…ce n’est pas vraiment important. Les autres qu’ils se débrouillent comme tu sais le faire toi.

    • Ah ! le respect de l’autre , des autres, c’est primordial dans la vie : autrement tout fout le camp 😉
      je sais me défendre , merci !!!

Les commentaires sont fermés.