Quand la citrouille de Jack s’éclaire

 Une nuit d’ivrognerie de plus dans sa vie de débauche, un Irlandais dénommé Jack heurte dans un lieu de perdition un surnommé Lucifer.
Marie-Bergeron-Tribute-to-Tim-Burton-Jack1Le maître des ténèbres adore cette âme pleine des pires défauts humains.
Ne succombant pas à la tentation d’immortalité promise en échange Jack  très rusé lui demande une pinte de bière avant de signer le pacte.
Le pas si malin que ça transformé en pièce pour payer se fait empoché par Jack le radin.
Prisonnier de tissus croisés le vilain ne pourra pas réclamer son âme avant dix ans.
Les années écoulées Belzébuth demande son du « J’arrive, mais avant cueille moi une pomme  » propose le petit malin.
L’amical diable grimpe sur les épaules de Jack qui sculpte à une vitesse d’enfer une croix sur le tronc du pommier obtenant d’un Satan risquant d’être perché à perpétuité la promesse de garder à vie son esprit…

Jack mort , ses entrées au paradis et enfer refusées, convainc son cher diable de lui offrir une lanterne pour éclairer sa citrouille.

Depuis, l’illuminé se balade allègrement dans sa nuit noire pour réapparaître chaque année, le jour de sa mort, à Halloween.

Advertisements

9 réflexions sur “Quand la citrouille de Jack s’éclaire

    • c’était pour m’amuser Mo :mrgreen: chez nous aussi y’a plus de gamins déguisés en monstres qui viennent sonner aux portes depuis déjà l’année dernière

Les commentaires sont fermés.