Bla-bla-bla

Tu promettais de me décrocher la lune

tu n’as jamais cueilli la moindre prune

Tu m’assurais que tu ferais fortune

mais c’est bibi qui a ramené toute la tune

Tu disais qu’avec toi ce serait l’aventure

on l’a vécue, oui…entre nos quatre murs

Tu m’avais juré un amour qui dure

tu l’as dégueulassé avec des pots de peinture

Après tes grandes promesses d’ivrogne 

tu m’as seulement prise pour bobonne  

Tu chantais à tout vent que j’étais une fille d’enfer

tu déblatères aujourd’hui contre la vieille sorcière

Tu refusais tout court que je me farde

tu me harcèles pour que je ravale vite fait ma façade

Alors, j’en ai eu plein mes bottes usées et j’ai acheté des Docs

et j’ai tracé la route en dansant sur un air de rock

Tu t’imaginais être mon Roméo mais ciao,  je t’ai remplacé par un Hidalgo !!!
 PS : ceci n’est que fiction :mrgreen:
Publicités

18 réflexions sur “Bla-bla-bla

    • même si on me payait cher pour le faire Michel, jamais je n’irai me faire triturer, taillader, couper, désosser …beurk :mrgreen:

  1. Tu m’as trop saucé avec ta petite prose ! 😀 J’ai bien rigolé et Dieu sait que nombre de femmes se reconnaitraient dans ce portrait tiré 🙂

  2. Tordant, ton texte!
    Il me fait penser à une chanson méchante d’Aznavour « Tu te laisses aller ». Je me disais en l’écoutant : « Tu t’es regardé, toi? »

    😉

    • je me souviens de cette méchante chanson Mo, je viens de lire les paroles d’ailleurs ! heureusement que tu ne me l’as pas collée 😛

Les commentaires sont fermés.