A coté de la plaque …

Il y a eu une fois une ville coupée du monde, une ville dont la population s’est arrêtée sans crier gare de communiquer avec l’extérieur, une ville dans laquelle jamais plus personne n’est allé poser ni un pied aventurier ni fourrer un  curieux nez… Tout a commencé par des disparitions inexpliquées de touristes, de livreurs de victuailles des alentours qui n’ont plus jamais donné aucun signe de vie, laissant qui plus est trainer inexplicablement devant des plaques d’égouts leurs lunettes, appareils photos, sacs à dos, valises, chariots vides de nourriture… Par centaines,  curieux,  journalistes, enquêteurs  ont afflué dans la cité,  mais aucun d’entre eux n’en est jamais revenu.
Pourtant la terrible photo d’un anonyme parvenue au journal local  fit à l’époque la une des quotidiens …

J'ai peur ...Mais, la vérité sur l’effrayante affaire des monstres des égouts ne sera jamais révélée au grand public … Ceux qui mènent le monde ont gardé le secret dégout enfoui au fond du tiroir d’un vieux secrétaire enseveli sous les épaisses toiles d’araignées d’un grenier oublié …

Publicités

13 réflexions sur “A coté de la plaque …

  1. C’étaient donc eux !!!
    …..
    ….. je me disais aussi qu »ils avaient la parfaite gueule de l’emploi ! et ça, ça ne trompe pas, n’est-ce pas ? 🙂

  2. Salut Juliette, j’ai écouté tes étrangleurs chanter les rats de Norvège.
    Tant va le touriste à l’égout qu’à la fin il se casse…

  3. Finalement… mieux vaut ne pas connaitre ce terrible secret… il nous empêcherait de marcher d’un pas assuré dans nos rues…! Les égouts communiquent tous, vas savoir si ces monstres ne sont pas tapis dans l’ombre d’un égout d’ici… ou d’ailleurs 😦

Les commentaires sont fermés.