Elle ne voulait pas se laisser conter fleurette

« Qu’est ce que t’es bonne!  » bafouille la bouche pleine de nectar un bourdon, transi de gourmandise, la tête plongée dans le cœur douillé d’une fleur, « toi l’unique friandise dont je ne me lasse pas, toi mon meilleur coup de l’été« 

DSCN0550

« Dis donc malotru » réplique agacée la friandise « fiche moi la paix ! »

« Hey ! parle moi mieux petite' » répond vexé le goulu pas repu, tu m’as attiré allumeuse » Arrête de baver sur moi grossier personnage, et dégage boudin noir sinon je te claque mes pistils au nez, des comme toi j’en vois à longueur de journée »

Honteux, confus, blessé l’éconduit bourdonne haut et fort qu’elle ne l’y reprendra plus !

La nuit tombée il rêve d’elle, immerge délicatement le matin venu sa trompe dans sa goûteuse confiture. Heureuse de ce retour, dont elle rêvait dans son jardin secret, la belle lui en met plein la bouche …

Bzz, bzzz, bzzzz,  bzbzzetent ils …

Publicités

11 réflexions sur “Elle ne voulait pas se laisser conter fleurette

Les commentaires sont fermés.