Les concombres démasqués

Le nez chaussé de mes précieuses lunettes progressives (fait important pour cette concombresque aventure) , je suis partie tôt en ce matin chaud d’un 31 août à la chasse  aux concombres   dissimulés sous leurs grandes feuilles,  que je prépare en salades mais aussi en rafraîchissants Tzatzikis.

Et voilà qu’en remontant chez nous déposer les fruits de mon expédition punitive d’affamée, je m’aperçois que je n’ai plus mes lunettes. Je redescends à trois reprises les chercher,  lorgnant de mon autre paire de lunettes pour presbyte, coins et recoins du jardin, et remonte chaque fois bredouille prospecter  l’appartement.

Un peu énervée, j’abandonne au bout de quelques 2 h mes fouilles pour un repas à base …de courgettes. J’ouvre le tiroir à légumes du frigo pour y découvrir mes binocles, aussi givrées que moi,  posées sur les concombres voleurs !

Publicités

19 réflexions sur “Les concombres démasqués

  1. Oh, ces histoires de lunettes! J’ai cherché les miennes pendant plus d’une demi-heure alors que je devais sortir; coin recoin, et reconstituant mes itinéraires. Un moment, ma femme me demande : « mais combien de paires de lunettes as-tu »?
    – Tu sais bien, une seule paire.
    -Mais alors celle que tu as sur le nez, c’est laquelle?

    J’ai quand même mis ma main pour les toucher et je me suis enfui sans demander mon reste…..

  2. Les concombres ne t’ont accueillie avec des cris moqueurs après avoir planqué tes lunettes?

    A part ça, je ne connaissais pas le tzatzikis.
    Je suis en train de regarder les recettes.

Les commentaires sont fermés.