Quand Bashung doucement me spleen♪

Je vis consciemment  à contre temps

Dans ce monde où tout fout le camp

Et tout au fond de moi je m’en fiche

Mon cœur est passionnément  riche

De notre amour, de mes amours d’égoïste

Mais quand ils me lâcheront je quitterai la piste

Aux étoiles du firmament j’irai tous vous retrouver

Toi , elles, eux,  que j’ai aimé, que j’aime et qui m’aimez

Mes p’tits héros,  mes p’tits bibis de toute ma longue vie

Publicités

9 réflexions sur “Quand Bashung doucement me spleen♪

  1. Je crois que ce sont les premiers airs que j’écoute de ce monsieur dont j’entendais pourtant citer le nom.
    Et ce n’est pas mauvais, bigre!!!

  2. Il l’a quitté bien trop tôt la piste, cet artiste immense et l’homme qui avait trop mal à la vie…
    Merci, Juliette, je l’adore et suis si émue à l’écouter, comme je le fais souvent…

Les commentaires sont fermés.