đŸŽŒLa java des bombes atomiquesđŸŽŒ

Mon oncle un fameux bricoleur faisait en amateur des bombes atomiques. Sans avoir jamais rien appris, c’Ă©tait un vrai gĂ©nie question travaux pratiques. Il s’enfermait tout’ la journĂ©e au fond d’son atelier pour faire des expĂ©riences
et le soir il rentrait chez nous et nous mettait en transe en nous racontant tout : Pour fabriquer une bombe  » A  » mes enfants croyez-moi c’est vraiment de la tarte. La question du dĂ©tonateur s’rĂ©soud en un quart d’heure’. C’est de celles qu’on Ă©carte. En c’qui concerne la bombe « H » c’est pas beaucoup plus vache. Mais une chose me tourmente : c’est qu’celles de m’fabrication n’ont qu’un rayon d’action de trois mĂštres cinquante. Y a quĂ©qu’chose qui cloche lĂ -d’dans, j’y retourne immĂ©diat’ment !
 .
Il a bossĂ© pendant des jours, tĂąchant avec amour d’amĂ©liorer l’modĂšle. Quand il dĂ©jeunait avec nous, il avalait d’un coup sa soupe au vermicelle. On voyait Ă  son air fĂ©roce qu’il tombait sur un os, mais on n’osait rien dire. Et pis un soir pendant l’repas , V’lĂ  tonton qui soupire et qui s’Ă©crie comm’ ça : A mesure que je deviens vieux je m’en aperçois mieux, j’ai le cerveau qui flanche. Soyons sĂ©rieux disons le mot, c’est mĂȘme plus un cerveau, c’est comme de la sauce blanche. VoilĂ  des mois et des annĂ©es que j’essaye d’augmenter la portĂ©e de ma bombe, et je n’me suis pas rendu compte que la seul’ chose qui compte c’est l’endroit oĂč s’qu’elle tombe. Y a quĂ©qu’chose qui cloche lĂ  d’dans, j’y retourne immĂ©diat’ment.
 .
Sachant proche le rĂ©sultat Tous les grands chefs d’Etat lui ont rendu visite. Il les reçut et s’excusa de ce que sa cagna Ă©tait aussi petite. Mais sitĂŽt qu’ils sont tous entrĂ©s il les a enfermĂ©s en disant soyez sages. Et, quand la bombe a explosĂ© de tous ces personnages il n’en est rien restĂ©.Tonton devant ce rĂ©sultat ne se dĂ©gonfla pas et joua les andouilles. Au Tribunal on l’a traĂźnĂ© et devant les jurĂ©s le voilĂ  qui bafouille : Messieurs c’est un hasard affreux mais je jure devant Dieu, en mon Ăąme et conscience, qu’en dĂ©truisant tous ces tordus je suis bien convaincu d’avoir servi la France.
.
On Ă©tait dans l’embarras alors on l’condamna et puis on l’amnistia, et l’pays reconnaissant l’Ă©lu immĂ©diat’ment chef du gouvernement
Publicités

18 réflexions sur “đŸŽŒLa java des bombes atomiquesđŸŽŒ

      • merci Mo, je ne la connaissais pas par RĂ©ggiani , du coup j’ai aussi Ă©coutĂ© d’autres de ses chansons! ça faisait un bail 😉

        • Moi, je ne connaissais cette chanson que par lui …..et ignorais que Boris Vian en Ă©tait l’auteur….Mais qu’est-ce qu’on se complĂšte dans les blogs ! quel monde merveilleux !

          Bon, je blague, mais c’est vrai que ça fait du bien de communiquer avec des gens loin, loin, dont on se sent si proche…
          Bonne soirée. Bises

  1. hello Juliette , c’est faith°°° de mon nouveau blog !
    G adorĂ© l’histoire , ton oncle Ă©tait un sacrĂ© personnage , on voit que le dĂ©lire , c’estr restĂ© dans la famille (:
    trop cool !
    Faith°°°°

Les commentaires sont fermés.