Le bisou fracassant


Marie-Bergeron-Tribute-to-Tim-Burton-Jack1Pour la première fois elle éprouve de délicats sentiments avec une irrésistible attraction envers une adorable mortelle découverte au hasard de ses crimes, un arc en ciel qui illumine la solitude de sa nuit.
Elle qui n’a jamais semé que du chagrin crève d’envie de semer en elle son amour ( car la mort est de sexe masculin ), de connaitre l’infini bonheur donné par sa sœur, la petite mort.
Dans l’attente de ce moment idyllique, ses mains fébriles retapent les façades décrépites de sa chambre froide, celle délabrée de son visage, réchauffent couleur passion les murs, bariolent de peinture sa figure.
L’affaire est dans le sac jubile t-elle, en appliquant un gros bisou à son miroir tout neuf, lequel saisi d’effroi se brise.
 Alors pour oublier sa mocheté, elle boit coup sur coup,  se pète la gueule. Malade comme un chien elle se couche, vomit, puis sombre dans de sensuels rêves arc en ciel
Advertisements

16 réflexions sur “Le bisou fracassant

  1. La pauvre Mort , elle n’est pas forcément méchante , elle met fin à la souffrance et elle ouvre la porte sur l’Au-delà…
    En attendant de la rencontrer , vivons heureux en dansant le rock and roll 😀

  2. merci Juliette de ton dernier message sur mon blog
    oui je sais cela fait une grosse semaine que j’ai pas posté chez moi
    disons que le coeur n’y est pas, l’inspi non plus et pui ma femme a perdu sa maman donc…:-(
    bisous Juliette, merci…

  3. Cela me fait un peu penser au film « Rencontre avec Joe Black ». Mais la Mort n’était pas si vilaine, étant interprétée par Brad Pitt. 😉

    • on m’a déjà parlé de ce film ici , sur un vieux texte également morbide , je ne l’ai pas encore regardé …Brad Pitt est une mort alléchante 😉

Les commentaires sont fermés.