Quand une vieille tête d’ampoule a encore du jus

Je ne suis plus au courant, débranchée qu’ils disent, moi qui carburait au 220 volts, plus rien ne m’électrise parait il. J’aurais soi disant de la neige dans la tête.

tumblr_mxo5kt3Eg31qinh1vo1_500Faut dire qu’à force d’allumer gentiment sans cesse les autres, ce sans retour de flammes, j’ai perdu de ma lumière intérieure. Je suis grillée à leurs yeux mais pas aux miens. Je suis vidée, éteinte à leurs dires, moi pourtant lumineuse je ne les éclaire plus, aussi vont ils me remplacer  par une jeunesse smart plus intelligente.   J’ai donc décidé d’ illuminer dans un fracassant bris leurs obscures lanternes, avec un petit court circuit juteux  :mrgreen:

Qui se frotte trop à ma douille en prend plein la bouille, voir les couilles …

Publicités

14 réflexions sur “Quand une vieille tête d’ampoule a encore du jus

  1. Il y a quelque chose de noble dans ces vieilles ampoules à filament… C’est dingue, comment un truc aussi fragile peut illuminer à ce point ?
    J’essaie d’imaginer la tête des premières personnes qui ont vu un jour cet objet curieux et insignifiant diffuser de la lumière (oui, je me fais vraiment chier ce soir !).

  2. Et comme dit un proverbe ivoirien: « Ampoule grillée n’a pas peur des court-circuits ».
    Tu peux envoyer toute la gomme.
    Bizzz

Les commentaires sont fermés.