Changement de tempo (suite et fin )

Les teigneux réfractaires au désir d’harmonie de nos bienveillants visiteurs extraterrestres sont donc tous transférés, pour rééducation, à une ancestrale époque de notre planète où l’homme n’existe pas encore. Les soucoupes pleines à ras bord débordent de ces tristes personnages. Et, quand la coupe est pleine, on la vide ! alors, à force d’incessants voyages, nos protecteurs réussiront à larguer ces têtes à claques dans ce passé,  assez dur à vivre.

fiftiescifiMais, ne voulant pas totalement les abandonner à leur triste sort, ils les disperseront sur quelques continents propices à leurs survies. Des pierres, des métaux, quelques outils primordiaux, des boites d’allumettes, des tissus, des plants de légumes leur seront distribués…et qu’ils se démerdent !

Habitués à exercer leurs pouvoirs sur les autres dans leurs anciennes vies, ces ex-privilégiés devront désormais ne compter que sur eux mêmes pour subsister, et perpétuer ainsi l’espèce humaine  🙄

Publicités

19 réflexions sur “Changement de tempo (suite et fin )

  1. Mais c’est un vrai feuilleton de SF que tu nous écris là!
    Bravo!
    On comprends tout, maintenant. mais avec des ancêtres teigneux, nous devons avoir des gènes méchants?

    • Et ceux de notre vieille Europe, sont pas mal aussi dans leur genre …
      ouiiiii, ce second album des Pink Floyd est excellent, trop bon  » un des meilleurs à mon gout avec le premier…

      Et, j’ignorais que tu les aimais 😉

  2. Autant de cons parachutés au même endroit…
    Ce qui me fait un peu peur c’est la consanguinité…
    Quel avenir pour leurs générations futures ?

    • Ha ouiii ! la consanguinité, je n’y avais pas pensé tu sais! c’est pour ça alors que beaucoup d’hommes sont un peu ou même très crétins :mrgreen: Dans mon trou du sud, on parle de crétins des Alpes…mais ouf!! je ne suis pas née dans cette région

      • Eh oui, les fameux crétins des Alpes chers à notre bon vieux capitaine Haddock !
        Heureusement que tu n’en es pas 😉
        T’avais pas besoin de le dire, j’avais remarqué que tu étais largement au dessus du lot !

Les commentaires sont fermés.