Une vie de gnou !

Publicités

25 réflexions sur “Une vie de gnou !

  1. Superbe cette vidéo, je trouve sabot !
    Pendant que tu fais mumuse je travaille comme un GNOU et transfère une remasterisation de la chanson de mon fils Zben  » Un plongeon dans l’eau  » + beaucoup de modifications musique et texte titre qui devient  » Du sable sur les pieds « .

    Nouvelles images aussi même si je me suis retenu par le col pour ne pas inclure par pure fanfaronade quelques images de ma pêche.

    Je piaffe d’impatience des 4 fers de GNOU pour avoir ton impression sur cette nouvelle vidéo que Youtube cette faignasse mettra la nuit à digérer.

    De vous à gnou nous ne souhaitons pas que ces confidences sortent d’internet.

  2. Du sable sur les pieds ?
    Auteur Compositeur Interprète Zben a compté tous les grains de sable sur ses pieds.
    Toutes les gouttes d’eau des bains de mer qu’il n’a pas pris.
    Toutes les étoiles qui brillaient dans les reflets de l’eau noire.

    Pour savoir si vous êtes capable de sentir avant de juger regardez d’abord cette vidéo et lire en suite ce texte qui essaye de justifier la présence de certaines images qui semblent hors sujet.

    Et si au final ça ne fonctionne toujours pas alors, alors, alors… hein… c’est que l’ésotérisme est de sortie sans son autorisation officielle et malgré moi.

    Ou que vous n’êtes pas à la hauteur du ciel, que vous n’êtes même pas capable de le déguster à la petite cuillère le jour où le bleu est si épais le jour où le gris est si doux le jour où le blanc est monté en neige.

    Dans l’excellent film d’Orson Welles «  Citizen Kane » il y a la RÉVÉLATION de « Rosebud ».

    Chacun de nous à son ou ses «  Rosebud » : Dans cette chanson de Zben c’est clair

    «  Un plongeon dans l’eau
    C’est ce qu’il me faut
    Pour être un peu plus beau
    Du sable sur les pieds
    Un petit goût salé
    C’est, la dynamo de mon cerveau »

    Mon « Rosebud » ressemble à celui de Zben, c’est cette Révélation dans la petite enfance au soleil de l’été sur la terrasse haute qui n’existe plus de cette vieille maison – photographiée en sept. 2014 – et qui apparaît fugacement à plusieurs reprises et à la fin de la vidéo :

    «La Renée» maison de mer maintenant coupée en deux, hachée menu par le temps et retrouvée dans ses haillons qui me sont reliques.

    Nous avons maintenant une vue bien plus sublime – c’est l’image de présentation de cette vidéo – dans l’appartement à 2 secondes du vol de goéland de « La Renée ».

    Mais cette vieille maison qui est de connivence avec l’eau DOUCE et avec l’eau salée est le lieu de mon initiation alors que je devais avoir 4 ans, il y a maintenant 65 ans, c’est le lieu d’une des premières RENCONTRE avec l’essence de notre monde :

    Le soleil traversant de part en part chaque cellule de mon être, dans des sensations de merveille,
    le ciel sans limite,
    la mer qui ronronne de contentement.

    À la mer, VERTICALE du petit d’homme debout qui épouse l’infini plus loin que l’horizon.

    Le petit homme debout qui embrasse l’univers dans sa totalité en souriant et avec gratitude.

    Soixante cinq ans plus tard je cultive au quotidien ce jardin virtuel consciemment pour l’épanouissement, pour le palpitement de ce vécu de ma petite enfance.

    Dans cette conscience holistique, tout est limpide mais intraduisible pour qui n’a pas la chance de vivre ce bonheur bien trop simple pour le langage commun mais souvent senti dans certaines poésies certaines musiques certains regards certains enfants certaines chansons… Du sable sur les pieds…

    Tout le reste n’est qu’illusion : un voile qui efface le ciel, un mur qui masque un paysage, l’ombre d’un désir, la rancoeur (la rend cœur).

    La pesanteur du quotidien pèse du poids de notre obscurantisme et s’envole dans le sourire des pauvres et des enfants.

  3. Apprendre de ses erreurs… Transmettre des connaissances acquises par l’expérience…
    Bon, voilà que ça m’reprend! J’adore cette vidéo. Bise ensoleillée de BXL.

  4. tu es au delà des gnous chère Lily !!!
    j’adore aussi cette mini vidéo décalée à l’humour noir qui l’air d’être gnougnou ne l’est point du tout :mrgreen:
    elle raconte plein de choses : ne pas retomber dans ses erreurs, les transmettre, faire gaffe aux apparences trompeuses de méchants qui nous prennent pour des gnous …et les gnous sont en voie d’extinction à cause de (g)nous…

  5. klodio dit :

    J’ai voulu mettre un commentaire confident-ciel sur ton billet du 28 octobre 2012, planté dans la neige comme un pote-eau et cette C… de machine m’a mis un :  » les commentaires sont fermés  » !
    Un jour je tuerai tous les ordinateurs !!!!!
    Bise et choucroute au chocolat

  6. klodio dit :

    même message dans ton billet du 31 mai 2013 sur les escargotes vachement bandantes.  » les commentaires sont fermés  » ! preuve provisoirement définitive que ces blogs c vraiment de la merde de surface et pas de la merde de profondeur.
    C comme la mode : c une connerie tellement forte que c à peine croyable

  7. klodio dit :

    pour les commentaires fermés du 28 décembre 2013 c’est SCANDALEUX ! Tous ces gens qui ont beaucoup d’affection pour toi et qui laissent un mot-caresse. Snif, je pleurniche intérieurement sans savoir exactement si c’est par jalousie de ne pas pouvoir, moi aussi ajouter ma part de gâteau au noix et non pas à la noix car avec le froid de ce 28 décembre il te faut des calories ma petite.

    • Salut Claude , oui j’ai fermé les commentaires sur les billets vieux de plus de 3 mois , et j’ai aussi supprimé des billets, mais, arrête de râler s’il te plait, et puis j’en ferai d’autres 😎 Je te remercie de les lire, mais j’ai pas envie d’être envahie de coms dessus.

Les commentaires sont fermés.