Prose pour une rose

Ce printemps précoce avec ses 24 extraordinaires degrés a, en un rien de temps, métamorphosé le jardin en champ de crottins.

DSCF4423Les déjections des chiens des colocataires, inattendus perces neige qui fleurissent l’herbe, n’invitent guère à la promenade. Et pourtant, ce midi, une surprise de taille m’ attendait, avec, épanouie au milieu de cette foison nauséabonde de vieilles crottes, une rose. Quelle joie de constater que la beauté triomphe encore quelquefois de la laideur en ce bas monde merdique 😎

Publicités

18 réflexions sur “Prose pour une rose

  1. Pas possible ! Les miennes sont à peine en boutons et pis mon petit doigt de me dit que ta rose est en plastique ou en tissu 😉

  2. N’empêche que tes voisins pourraient ramasser les déjections de leurs chiens !
    C’est vraiment cracra !

  3. c’est une vraie 😉 ?? En tout cas ça me rappelle le jour où j’avais photographié une magnifique rose trémière au milieu des crottins de chevaux en plein dans leur paddock _ à se demander comment d’ailleurs elle n’avait pas été écrasée _ alors qu’il m’est impossible de les voir fleurir par ailleurs …
    Bizz et bonne fin de mercredi Juliette de la p- Rose

  4. The first rose of spring: la beauté peut surgir des poubelles et elle peut s’en nourrir.
    Quel rock! allez on oublie tout et on se régale

  5. Coucou Juliette, tu regarderas bien en repassant, dès fois que la rose ai grandi ??? Bizettes, j’aime cette musique là, très sympa ! Ce matin énorme averse, qui m’a nettoyé les déjections des mouettes et autres bestioles qui se délestent avant d’arriver sur le toit …….. et de plus le soleil est revenu .

  6. C’est vrai qu’elle est spéciale la musique surtout l’intro , après ça peut aller on s’habitue 😉

Les commentaires sont fermés.