Quand elle tombe le voile, ils ne peuvent plus mettrent les voiles

Lior ArditiUne femme, mal aimée des hommes, qui lui en ont fait voir des vertes, des pas mures, et des pourries, affuble son unique rejeton, du doux prénom d’Apocalypse, prénom qui colle autant que de la super glu à la peau de la pauvre fillette … Le crane bourré par une mère folle dingue, de haine et revanche envers la gente masculine, elle devient ce que maman attend d’elle : Une chipie fatale. Danseuse adulée plus tard,  elle envoutera chaque homme qui aura le malheur de croiser son noir regard maléfique, en reluquant les trémoussements érotiques de son corps diabolique . Aucun d’eux ne pourra se débarrasser de la bête, une fois le voile levé, sur les charmes de la belle. Ils finiront tous siphonnés. La vengeance de maman, frappée du ciboulot, a parfaitement réussi ….

PS : Petit clip flippant, pour accompagner petit texte flippant 😉

Publicités

19 réflexions sur “Quand elle tombe le voile, ils ne peuvent plus mettrent les voiles

  1. Je l’avais déjà vue cette vidéo, je crois. C’est vrai qu’elle est flippante et va bien avec ton texte (et vice-versa).

    Tiens, la bête de l’apocalypse, histoire de rigoler.

  2. Bon, d’accord, je flippe, surtout à l’heure qu’il est 😀
    Elle devrait plutôt se nommer la sirène d’Ulysse, vu que l’Apocalypse signifie « la révélation », ce que tu n’ignores sûrement pas, Juliette…
    Mais oui, je sais, tu parles de la Bête 😀

Les commentaires sont fermés.